Et si on allait bruncher à… Brunch Ô Peyi

Pour lire l’article cliquez sur ce lien: http://pasbesoindavoirfaimpourmanger.com/brunch-o-peyi/

Cela fait déjà quelques semaines que j’avais envie de vous parler de mon expérience « Brunch Ô Peyi »…

En général, quand une expérience me plait, je me jette directement sur mon clavier dans le but de partager cette dite expérience.

On m’a parlé pour la première fois de ce concept il y a quelques mois peut-être en août ou septembre 2017. Curieux mais malchanceux je n’ai pu me procurer de places à temps.

Quelques mois plus tard, en janvier 2018, j’arrive enfin à obtenir le Saint-Graal. Le système est plutôt bien huilé : Une fois que vous voyez la publication sur leur Facebook, vous les contactez par mail en indiquant le nombre de personnes souhaitées. Quelques instants plus tard, vous recevez le mail de confirmation dans lequel il y aura un lien vous permettant de valider votre réservation en payant.

Le lieu vous est indiqué 24 heures avant.

Ce jour la, rdv « kay Gabou & Gaby » au Gros-Morne ! Si comme moi, vous ne vous souvenez pas de la dernière fois ou vous avez visité le Gros-Morne, levez la main !

20180114_103130

Une fois les ponts, les rivieres traversées, la boue évitée… Vous arriverez dans ce lieu somptueux et insolite, un petit mobile home aménagé, transformé, magnifié… j’imagine par les dits « Gabou & Gabie » pour nous accueillir. Tout cela en bord de rivière… Des tables et des bancs, le ruissèlement de l’eau pour nous apaiser. Un seul mot « Magnifique » !

20180114_12395920180114_120211

L’accueil ? Impeccable ! Des sourires, des bienvenues, de la joie et surement de la sincérité !

Le « traditionnel décor » de Brunch O Peyi » est planté. Comme sur les photos que vous avez forcement vu dans votre fil d’actu Facebook ou Instagram, la table est parfaitement mise. Oui… j’ai déjà l’eau à la bouche. Cet amat de burgers me fait de l’œil, les pancakes me « pssitent » tendrement. Je n’ai qu’une envie: que l’on sonne l’heure, le départ des hostilités.

20180114_104054IMG-20180225-WA0008.jpg

(merci pour la photo @MylèneMfi)

Désillusion ! Quelqu’un a décidé de nous pousser dans nos retranchements. C’est la que je comprends que BOP n’est pas seulement une expérience culinaire ! Là, on nous demande de faire connaissance avec des inconnus en leur posant des questions bien ciblées. Plus tard, il faudra faire le résumé de ce que l’on apprit sur cette personne devant une assemblée de bruncheurs et en créole s’il vous plait !

20180114_103801

Moi, j’suis bien tombé, j’apprends à connaitre Don Miguel… Top ! Je fais ma groupie ! Bref.

Une fois cet instant divertissant terminé (oui au final c’était divertissant et ça fait du bien de connaitre les gens avec qui nous sommes attablés) c’est la présentation du concept, des mets, du processus de fabrication des aliments, du travail fait par les petits producteurs pour que soient servis des produits de qualité.

20180114_111853

Entre colombo de poulet façon burger, dachinoto (risoto de dachine), gateau malélivé, pancakes au manioc et sa confiture maison… Vous serez servis ! De mon coté, je redécouvre que le patrimoine culinaire martiniquais est divinement mis en valeur  par Yadji, Samara et Adeline:

Ce sont eux les véritables stars de BOP. Ils détendent l’atmosphère, la rendent sereine, pleine de joie… Ils créent l’ambiance et c’est à nous, clients, de prolonger leur œuvre.

Mention spéciale pour le gâteau malélivé, les pancakes au manioc et la confiture maison !

Mes impressions ? Je suis surement resté bloqué à l’époque ou l’on ressortait d’un brunch en roulant ou en étant remorqué, tout cela, à un tarif moins important que les 40€ nécessaires pour  participer à l’expérience « Brunch Ô Peyi ».

Mais pour tout vous dire, l’expérience BOP m’a ravi. La spontanéité, le professionnalisme, la sincérité et la bonne humeur de nos hôtes a fait l’essentiel et devraient en inspirer plus d’un. J’ai senti que ces personnes étaient passionnées par ce qu’elles faisaient et c’est à mon avis le plus important.

La bouffe ? Bonne !  Nous savons bien que les produits présents dans notre plat sont de qualité (manioc, dachine , buns au giraumond etc), nous savons bien que l’équipe de BOP est « ecofriendly »  et que tout cela à un coût.

Une chose est sure c’est que j’espère les voir magnifier les mets antillais longtemps, très longtemps.

Je ne peux que vous conseiller d’y aller encore et encore!

Vous voulez les contacter?

Tel : 0696 343 879 – 0696 110 650

Mail: brunchopeyi@gmail.com

Facebook: https://www.facebook.com/brunchopeyi/

Publicités

L’assiette & Ben

Et si on allait manger à « L’assiette & Ben »?

Lisez cet article en cliquant sur ce lien 😉 : http://pasbesoindavoirfaimpourmanger.com/lassiette-ben/

Cette phrase je pourrais la dire et la redire des millions de fois… Impossible de savoir pourquoi j’ai attendu autant pour écrire sur ce restaurant!

Je suis ceci dit content de constater qu’après toutes ces années, la qualité est encore et toujours au rendez-vous! Il est certain que le gérant de ce restaurant fait partie de ces personnes qui sont tombées amoureuses de leur métier et qui par conséquent leur est dévoué corps et âme.

Une fois à table, une fois bien accueilli… Oui parce que l’accueil fait partie des constantes de cet endroit! Vous aurez le choix entre plusieurs saveurs. Depuis toutes ces années je dois avouer que je n’ai guère innover. Toujours le même vieux et excellent « hambourgeois« ! Le classique au boeuf Angus a récolté tous les suffrages de la république de mon cœur et de mon estomac! Comment vous dire que tout est parfait dans ce burger! Notre hôte que nous appellerons « Ben », nous fait savoir que tout est fait maison dans cet établissement! Les Buns, les frites, le ketchup, le pain aux échalotes… Tout! Everything! Todo!

Regardez-moi cette petite merveille:

Hambourgeois

Et donc… Le bun fait maison de ce burger était léger, pas bourratif du tout, le steak haché savoureux! Une vraie Tuerie intergalactique! Et à vrai dire… Pour la première fois depuis longtemps, j’ai mangé mon burger avec des couverts… Ouais je sais… Shame on me! Mais la vérité c’est que je n’arrivais pas à toucher cette oeuvre d’art avec mes mains sales et irrespectueuses! La bonne nouvelle c’est que j’ai quand même mangé les frites avec les doigts.

Frites maison

De l’autre coté de la table nous avions le plat du jour… Un mix de ouassous et de viande de veau accompagnés d’un gratin de christophines. La aussi ce fut excellent! Viande tendre, crustacés bien assaisonnés et gratin de christophines plus que surprenant. Je dois préciser que notre hôte, Mr. Ben, a cédé à mon assistante (c’est un vrai kiffe de dire ça!!!!) les christophines qui lui étaient réservés. Cette dernière est allergique au parmesan et dans sa grande bonté Mr. Ben s’est sacrifié pour lui éviter une mort certaine!

Cote de veau ouassousnpasbesoindavoirfaimpourmanger

Pour le dessert, c’est le pain perdu qui a eu ma préférence! Comme d’habitude je tente une modification auprès de la personne qui s’occupe de nous. Oui, parce que ce pain perdu est accompagné de caramel et de glace vanille pacane… Tout ce que je déteste! Malheureusement, pas possible de remplacer le caramel par du chocolat! Allez! Je suis un aventurier, on va le tester tel quel!

Le pain perdu était très sérieusement excellent! Je l’ai pratiquement mangé sans caramel et glace. J’ai quand même goûté le caramel et j’ai failli me réconcilier avec, mais vive le chocolat hein! Je sais bien que la plupart d’entre vous adore le caramel… Vous allez donc kiffer!

« L’assiette & Ben » se trouve à la Zone Industrielle de Petite Cocotte à Ducos. Vous pouvez réserver au 0596 57 90 72. Ils sont ouvert du lundi au vendredi le midi et le vendredi et samedi soir.

Pain perdu sauce caramel

Pain aux échalottesSmoothie fruit de la passion Pasbeosindavoirfaimpourmanger

20180111_131736.jpg

Et si on allait manger au Sens’As Food?!

Lisez cet article en cliquant sur le lien suivant: http://pasbesoindavoirfaimpourmanger.com/on-allait-manger-sensas-food/

On a tous cette amie vorace qui pense « bouffe » à peu près toutes les 3 minutes, qui ne sait pas cuisiner mais qui à toujours le flair pour dénicher les bons endroits ou manger…

Cette même amie m’envoya le message suivant il y a quelques temps:

  • « Ehhhhhh, je suis allée dans un ptit resto hier… Rien d’extraordinaire au niveau du lieu, mais au niveau de la bouffe, c’était trop bon!😋😋😋😋😋. ça s’appelle le Sens’As Food et il se trouve à Saint-Luce. Ils font des burgers, des fajitas, des wraps! Bref, c’était super bon! Si tu ne connais pas, c’est à tester, en plus ce n’est pas cher!😆😁😁😁 »

Il n’en fallait pas plus pour provoquer chez moi une irrésistible envie de vérifier tout cela. Direction Sainte-Luce pour découvrir ce que le Sens’As food avait à me proposer…

Dès l’arrivée dans les lieux, j’ai su que le service serait de qualité! Comme souvent dans les petits restaurants, c’est le patron qui nous accueille. Il nous a donné l’impression d’être importants simplement en faisant son service, en nous présentant les produits qu’il propose et tout cela avec le sourire. Agréable, plus qu’agréable en fait!

Sans suspens, les burgers auront nos faveurs:

Un avec un bun au piment doux, l’autre au gingembre.

20171201_211831.jpg20171201_211208.jpg

Le responsable nous offre une assiette de frites de patates douces, choqué que nous ne les ayons pas choisi de nous même😅.

Ces burgers sont excellents! Les buns sont moelleux et sont faits artisanalement! Le gout du gingembre est très agréable. Même constat pour le bun au piment doux. Le steak est de qualité mais dommage que les frites ne soient pas « maison » même si l’herbe ajoutée sur ces dernières leur donne pas mal de gout.

Après cette bonne surprise, je n’avais pas envie de m’arrêter en si bon chemin. Il fallait que j’essaie un dessert.

Ce sera fajitas sauce chocolat et boule de glace. Un peu mitigé sur cet instant sucré. Je n’y ai pas totalement adhéré! Mais peu importe, l’ambiance générale du restaurant m’a donné envie d’y retourner.

Accueil: parfait!

Repas: excellent (burgers)!

Facture: totalement abordable! Menu burger à 10,90€

Bref, allez y! Pour les joindre: 0696 39 69 37

20171201_215505.jpg

20171216_100636.jpg

20171201_204827.jpg20171216_112240.jpg

Et si on allait manger au Shell’s

Et si on allait manger au Shell’s ?!

Lisez cet article en cliquant sur le lien suivant: http://pasbesoindavoirfaimpourmanger.com/on-allait-manger-shells/

A vrai dire ce n’est pas la première fois que je vais manger dans ce restaurant. Il se trouve au bord de mer de Case-Pilote, non loin de l’église.

J’ai toujours été subjugué par le cadre de ce restaurant mais malheureusement pas par le service.

Presque un an après et plusieurs essais au Shell’s j’ai fini par être convaincu.

Techniquement cet endroit n’a besoin de rien pour briller. Son emplacement est parfait… Ou du moins le propriétaire a su rendre l’endroit exceptionnel.

Si vous avez de la chance, vous serez niché dans l’arbre à pain du restaurant… et là, le verbe chiller prendra tout son sens.

Pinacolada oncteuse, biere pression on flick (J’ai entendu des gens dire ça dernièrement) jusque là, tout va bien.

Le barman a assuré.

IMG_20171127_182105_196.jpg

 

Les plats eux, arrivent.

Ce que nous avons commandé

 

20171125_130420-1.jpg20171125_130415-1.jpg

 

Magret de canard – Burger – frites maison et poêlée de légumes. Je vais faire comme ci cette poêlée surgelée n’avait jamais existé.

Le burger lui, est énorme ! Les deux steaks dont on sent bien la qualité, sont confortablement coincés entre les tranches du bun  qui lui, n’est malheureusement pas artisanal. Les  frites maison attendent patiemment qu’on les mange, elles sont vraiment bonnes. La surprise est totale car ce repas fut parfaitement excellent. En plus du cadre, la bouffe du Shell’s me donne un plaisir certain !

Pas de dessert cette fois ci, il faut dire que les plats sont costauds. J’espère juste que la prochaine fois, je serai agréablement surpris par des desserts faits maison?

Si vous voulez bronzer, chiller, des matelas sont mis à dispostion.

Que dire de plus sur le Shell’s?

Le Shell’s est un très bel endroit, le nouveau barman assure vraiment même si le service dans l’ensemble n’est pas le meilleur qui soit. La cuisine y est vraiment pas mal, mais on peut regretter l’utilisation de produits industriels dans certains plats (bun du burger, poêlé de légumes surgelée etc.)

Je ne doute pas du fait que les responsables travaillent à son amélioration. Si nous écrivons sur ce lieu c’est parce qu’il nous a plu même si tout n’est pas parfait. Il contribue de plus à mettre en valeur la ville de Case-Pilote.

Leur Facebook: https://www.facebook.com/shells97/ – Pour réserver une table au Shell’s: 0596 66 37 11.

20171125_133226-1.jpg

Et si on allait manger à… l’Otantik!

L’Otantik c’est un peu l’histoire d’une rencontre, la rencontre de deux êtres qui jamais n’auraient imaginé se fréquenter un jour… Jusqu’à ce que ce jour arrive! Et la… Bim!💓.

Nous avons tous été l’un de ces deux protagonistes, vous, moi, eux, tous!

Il n’y a pas eu de coup de foudre, l’Otantik fait mieux que cela! Il faut dire qu’il maitrise parfaitement l’art de la séduction. Ce restaurant a fait ce qu’il fallait pour que je sois attiré, pour que je m’amourache de lui de façon subtile et irrémédiable.

Dans un premier temps, il vous plonge dans un cadre idyllique 😱 sans que cela n’y paraisse:IMG_20170502_230116_558

Ensuite, l’air de rien, ses serveurs vous font essayer des choses que vous êtes censé ne pas aimer… Ce jus de goyave fait maison était magnifique! Onctueux, pas trop sucré, le gout authentique du fruit en définitive! Vous aurez littéralement l’impression de manger une goyave, une vraie, comme à l’époque pas si lointaine ou vous cueilliez le fruit directement de l’arbre en passant dans une petite rue de campagne…

IMG_20170502_230148_095

IMG_20170502_230228_029

Bien sur, vous êtes tous les deux différents, mais votre connection est forte car les points essentiels de votre relation sont la… Les burgers par exemple! Certes, il s’agit la, de poisson, de pain au curcuma mais il n’en demeure pas moins un burger accompagné de ses frites maison et de sa salade bio ( vous mangerez donc comme un porc tout en ayant bonne conscience 🙄)

IMG_20170502_230333_875IMG_20170502_230444_268

Le menu enfant pourrait quant à lui aisément convenir à un adulte! Brochette de poulet, frites maison, salade, riz, pois cassés… Tout cela vous ferait presque abandonner votre burger!

IMG_20170502_230524_223

La stratégie de séduction continue subtilement quand vous comprenez que vous ne résisterez pas à l’appel du dessert…😍

IMG_20170502_230554_469IMG_20170502_230640_065

Ce café gourmand a le mérite de chambouler les codes! De la glace passion sans lait, un gâteau « Amédé » raisin, pruneaux banane, un autre au cacao et mon préféré celui a la patate douce et au lait de coco.

Un peu à l’image de Kay Kadar, quand vous mangez dans ce lieu vous savez que des produits sains seront amenés à votre table et c’est surement l’un des premiers gages de qualité. Ici, le bio, le « fait maison » et le local sont apparemment privilégiés 😊… Et il y en aura pour tout le monde, végétariens, végétaliens, carnivores 🤔🙄

Le restaurant l’Otantik est à la rue Frantz Fanon juste avant la Poste, pour réserver appeler le 0696 08 40 26.

IMG_20170502_230258_855

Imaginez🙂:

Nous sommes dimanche, vous allez à la plage, une plage du sud, vous avez faim… Si vous êtes déjà à Sainte-Anne, n’ayez pas peur de vous arrêter à l’Otantik, à l’entrée du bourg. Vous serez bien reçu, vous mangerez bien, le cadre sera absolument exceptionnel et vous pourrez ensuite finir sur la plage des Salines pour voir ça:

IMG_20170426_175804_255

« Authentique: Dont l’exactitude, la vérité ne peut être contestée »

Dictionnaire Larousse.

Et si on allait à Paris… Manger un burger!

J’adore les burgers! C’est un plat tellement simple mais qui transmet tellement de saveurs, tellement d’émotions, qu’à lui seul il peut réussir à faire voyager n’importe qui! Où? Je ne sais pas…

En escale à Paris, pour le mariage d’un ami, notre objectif était très clair: Faire une cure de burgers!

La journée burger était déjà bien définie… « Mamie Burger » et « Paris New York » au menu!!!

img_20161205_105618

Comme vous pouvez le constater, nous étions donc les premiers et les seuls dans le Mamie Burger (cela n’a pas duré très longtemps). 11h50 tapantes, nous étions devant le restaurant (18 rue Saint Fiacre, Paris). Comme des crevards hein, appelons un chat un chat!

La petite équipe du Mamie burger nous accueille avec le sourire, ils sont en pleine préparation… Les frites maison s’apprêtent à être plongées dans l’huile chaude, les steaks bien bombés prêts à cuire… L’excitation est visuelle mais surtout olfactive!

C’est bientôt l’heure du choix et ça semble plutôt simple! D’une manière générale, il nous faut un steak, du bacon, du cheddar et éventuellement des oignons caramélisés.

« Deux papi dédé s’il vous plait »! euh … « avec des frites et du cheddar fondu« 

Quitte à boucher ses artères autant y aller à fond! non?!

img_20161119_121232

Du fromage qui dégouline des frites, du fromage fondu sur le steak encore chaud, un bun d’une tendresse absolue… Par quoi commencer? les frites? le burger? Pff, au final le résultat est le même: l’EX-TASE! Il y a quand même des gens qui se sont dit un jour qu’ils allaient mettre du fromage sur des frites… Normal quoi!

Expérience plus que réussie au Mamie Burger! Ce n’était pas ma première fois mais je voulais qu’elle découvre cet endroit qui me donnait tant de plaisir… Et je crois, je suis sur, que du plaisir, elle en a eu!

L’espace n’est pas grand… ce qui permet de faire connaissance avec ses voisins de table. Le lieu est simple et beau, et autant vous le dire, on n’a pas forcément envie de quitter les banquettes moelleuses de ce restaurant.

Pas de desserts cette fois, à vrai dire … Nous n’avions pas vraiment faim, mais quand c’est excellent, pas besoin d’avoir faim 😉

mamie burger pasbesoindavoirfaimpourmanger

img_20161205_110217

De retour à l’hôtel, une petite pause s’impose… Oui, il faut bien récupérer du décalage horaire.

Une fois requinqués, départ de Paris, destination New-York en passant par quelques pays d’Afrique. Le restaurant « Paris New-York » se trouve dans le 10 ème arrondissement (50 rue du Faubourg Saint Denis, Paris), là ou il y a une belle communauté africaine, nous sommes déjà dans le thème du voyage!

Upstairs you go to heaven! Oui… je parle anglais aussi!!! Enfin… un peu..hum!

img_20161205_120113

Upstairs donc, you go to heaven… à l’étage, c’est le paradis! Paradis: Lieu, séjour, état délicieux et enchanteur ou encore lieu ou quelqu’un est dans une situation privilégiée en ce qui concerne ses goûts ou l’activité choisie. (Larousse)

Bon! Pas de temps pour les banalités… On veut manger! On ne fera pas dans l’originalité cette fois, comme d’habitude il nous faut du cheddar, du bacon ou de la poitrine fumée hein, un steak… Choisissez l’ordre qui vous plaira!

Le choix est fait: « deux return of the cow-boy » et des « loaded fries » s’il vous plait! Bon en fait… ces frites la, tu les regardes, tu prends 20 kilos… c’est simple, c’est clair, c’est évident mais c’est tellement bon! Et quand tu y réfléchis un peu plus, tu te rends compte que les mecs, en plus de mettre du fromage sur les frites, ils te rajoutent de la poitrine fumée dessus… ok… Why not hein! Pff! C’était une tuerie! Dois-Je parler de la saveur de la viande, du cheddar fondant, du beignet d’oignon qui ajoute encore plus de gout à ce chef d’oeuvre? Nous sommes bien en train de vivre un orgasme culinaire!

img_20161205_105853

Vous avez déjà eu l’impression d’être au bon endroit, au bon moment? Ce moment ou tu te rends compte que le cuistot a donné le meilleur de lui même, ce moment ou dans ton imaginaire, ce même cuistot te kiffe quand il te voit rentrer dans le resto et que par conséquent il décide de donner sa vie pour ton palais. En fait c’est ça… Tout s’encastre! Tout s’emboîte de façon à ce que les serveurs, le chef, même les autres clients s’unissent pour que ton expérience soit inoubliable. Et elle le fut!

Vous ajoutez à cela une bière histoire de faire redescendre la tension…

img_20161205_110106

Voila! la boucle est bouclée!

Mais en fait non! On a oublié de parler du dessert… Le meilleur Milkshake de ma vie!

Elle: un « Vanilla ice »: glace à la vanille de Madagascar, une pincée de cannelle, lait!

Moi: un « Pay day »: glace chocolat noisette, pointe de peanut better, lait!

En fait… c’était bon, mais vraiment bon, un kiffe quoi!

Quand tu manges ton milkshake à la cuillère, c’est que c’est une tuerie mais le genre de tuerie qui marque les esprits et qui reste gravée dans ta mémoire!

img_20161205_105929

Bref, vous l’aurez compris, j’aime les burgers et tout ce qui va avec…

Ps: Paris c’est beau, surtout quand Paris se mélange.

Et si on allait manger au… TGFC!

Looking for the english summary? Click here! 😉

On est samedi, vous sortez de la plage, il est presque 19h00 et vous avez faim…

20151205_144041

Bien sûr nous sommes en Martinique, vous pouvez vous rendre à Sainte-Luce et commander  du lambi ou encore mieux, de la langouste… Mais non ! Ce soir vous voulez manger quelque chose de plus simple, de plus gras peut être… Quelque chose que vous pourrez saisir avec vos mains pleines de sable.

J’ai peut être ce qu’il vous faut… Direction le Diamant on va parler de burger !

IMG_20170415_122522_504

The Good Food Company

Pouvoir dire ce que l’on pense sans que l’autre ne soit offusqué est un trésor inestimable et c’est l’une des raisons pour lesquelles The Good Food Company est surement le camion bleu le plus séduisant de la Martinique ! Le gérant de ce food truck a la volonté de s’améliorer (même si la qualité est déjà la) et n’a pas peur de demander à ses clients ce qu’ils pensent du produit qu’il propose. Ah…  l’ouverture d’esprit, ça n’a pas de prix !

20161022_200915

« Depuis quand a t’on besoin d’avoir faim pour manger ? »

Se dire ça, veut déjà dire que l’endroit ou vous irez manger vous a séduit, séduit de façon ferme et définitive ! Se dire ça, veut dire que votre cœur, votre palais, votre âme et votre estomac appartiennent déjà à l’établissement dans lequel vous vous rendez!

A  « TGFC » on parle de burgers, de frites maison mais aussi de cookies !

Imaginez la combinaison du steak haché, des buns, de la laitue et des tomates, des oignons frais ou frits parfois caramélisés… Imaginez le fromage, ce produit laitier que vous n’aimez pas forcément mais qui, une fois fondu dans votre burger déclenche chez vous un sentiment passionnel irrésistible qui vous fera oublier l’écœurement des temps passés… (soupirs).

Bref, TGFC c’est un peu ça, un assortiment de produits quelconques qui donnent le meilleur d’eux même pour que l’on arrive à un produit d’excellence !

La carte ne comporte que 3 burgers et c’est assurément un gage de qualité. Quand tu viens d’ouvrir ton enseigne, il vaut mieux maîtriser un nombre restreint de plats plutôt que de partir dans tous les sens.

Les burgers faits dans ce camion bleu sont littéralement une tuerie !!!

20161104_184055

Une suggestion ?

 Le TGFC ! De la poitrine de porc, une compotée d’oignons et de la raclette…

Le plus parlant dans toute cette histoire se sont les frites maison… Savoir qu’un établissement ne fait que des frites maison devrait exciter au plus au point le palais de toute l’humanité !

Ajoutez à cela un zeste de cookies !

Tout est bon dans le camion bleu, tout !

Il y a des cookies salés au chocolat noir, des cookies au chocolat au lait ou au chocolat blanc… Ils ont tous été testés, ils ont tous été aimés!

Mention spéciale pour le cookie salé au chocolat noir ! Je parle de ces cookies dans cet article 😁

20161104_183808

Voila ma formule : menu dessert avec un TGFC, une part de frites, un cookie salé au chocolat noir (12€). Si vous testez les brownies, dites moi ce que vous en pensez.

20161104_183856

A TGFC vous n’aurez pas le confort d’un restaurant car c’est un food truck, il n’y a pas de chaises (bon, yen a trois… + un abri bus) mais juste en face, vous aurez la plage.

Si vous souhaitez y aller, vous n’aurez qu’une seule occasion par semaine : le samedi soir à partir de 19h00 sur bord de mer de la ville du Diamant

Attention, parfois ils sont en rupture de stock ! Donc allez-y tôt 😉

Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.

Proverbe irlandais

The Good Food Company

You are in Martinique, a saturday night and you want to eat a good burger…
I got what you need!
Where?
You have to go to the city of Diamant, south of the Island.
On the menu, you will find 3 Burgers.
– Classic: lettuce, tomato, carrot onions
– Bacon cheese: Classic + Pork belly, cheddar
– TGFC: Pork belly, onions compote, raclette
Vegan was not forgotten, don’t worry…

The Dessert, these cookies are orgasmics!
You need to try it!
There is black chocolate, milk chocolate, Salted black chocolate (This one is bad, really really good!!!), and white chocolate
If you want to take the last step to heaven… Don’t go without a cookie! 😉