Pizzbook

Un dimanche soir devant Netflix une question me taraude… à quoi sert vraiment la bouffe, si ce n’est nous raconter une histoire ?

C’est à Pizzbook que je pensais à ce moment la. Vous connaissez déjà surement tous cette pizzeria… Et si vous ne la connaissez pas, arrêtez tout et direction le Diamant ! Faites connaissance, parlez lui, parlez lui de ce dont vous avez besoin!

Je ne suis jamais allé en Italie, je ne connais pas le gout de la pizza originelle mais dans mon imagination, ça ressemble à quelque chose comme ce à quoi j’ai goûté. En vérité, même mes rêves les plus intenses n’ont pas réussi à me transporter la ou j’ai été transporté. Bon ok, j’exagère… Mais accordez-moi deux minutes de votre temps que je vous explique.

Il y a deux endroits en Martinique ou j’adore regarder les étoiles (Oui, je fais vraiment ça) … Le Carbet et le Diamant.

On m’a dit il y a quelques temps qu’il fallait dire aux restaurateurs quand ils assurent, qu’ils assurent. Je suis parfaitement d’accord avec ça. Et c’est pour cela que j’écris ce billet.

Si je devais commencer par quelque chose, ce serait par l’accueil. La personne au comptoir vous accueille avec le sourire… Voila, c’est tout ! Mais ça fait plus de la putain de moitié du travail !

Maintenant, choisissez votre pizza ! Pour moi ce fut une Pizzaïolo…

Récupérez votre pizza, vous prendrez peut être des boissons ? Oui ? Cool ! Traversez la route, posez vous sur la plage du Diamant… Prenez une bouchée, levez la tête, regardez les étoiles et voyagez…

Encore une fois !

Prenez une bouchée, levez la tete, regardez les étoiles et repartez en voyage !

Oui, la qualité on la ressent, la fraîcheur des produits aussi. C’est peut être ça qui fait la différence. L’histoire que m’a raconté cette pizza est simple… Si vous mettez de la passion dans ce que vous faites, votre hôte le ressentira.

Je l’ai ressenti.

A moins que vous ne soyez une pizza, la réponse est oui: je peux vivre sans vous.

Bill Murray

Publicités

Taco Loco

Et si on allait manger un Taco Loco ?!

10h30, je n’ai pas vraiment faim mais je pense déjà à ce que je vais manger ce midi… Apparemment, la destination de ce jour sera le Mexique ! Une amie m’a récemment parlé d’une nouvelle enseigne : Taco Loco. Et devinez quoi… Ils font des tacos !😏! Comme ils le disent si bien sur le site : burger, pizzas, kebabs… Il est temps de changer ! Quelques minutes sur leur page et je dois avouer que je suis presque conquis… 15,99€ plus tard, je vous raconte mon test  « Taco Loco » :

Le livreur censé arriver aux alentours de 12h15, arrive finalement à 13h22… Mes frites sont froides, autant que mon enthousiasme à vrai dire…

C’est comme ça que commence mon expérience Taco Loco. Arrivé sur ma plage lamentinoise à Californie (Rituel du mercredi: aller manger sur la plage de Californie au Lamentin), j’ouvre ma box et le fumet qui émane de cette dernière frictionne allègrement mon enthousiasme et fait vibrer mes papilles. Je commence par le Taco au saumon… Boum ! Première bouchée : assaisonnement, salade, parmigiano, poisson… On est dans le fabuleux 😱! Oui, pas grand-chose dans ce petit tacos, mais beaucoup de gout. J’enchaine avec le «Poulet Crispy » (je l’ai dit avec un accent américano-barbadien et dans ma tête c’est grave la classe !)… Mon préféré ? Le Tacos au Saumon mais j’ai su apprécier les deux.

Alors que dire de cette expérience Taco Loco ? La livraison ? Elle est sous-traitée (Mankarivé) et malheureusement ma première expérience avec eux fut moyenne à cause du retard, mais elle a le mérite d’exister. Je suis persuadé qu’ils feront mieux la prochaine fois.

Les tacos eux,  sont très bons ! Je n’ai qu’une envie : essayer les autres saveurs : bœuf, poulet ananas ou encore le tacos végétarien qui apparemment est très bon ! Les frites de pomme de terre sont « maison » et ça, ça fait presque la moitié du boulot !

A vrai dire, je n’avais jamais mangé de Tacos, je n’ai donc pas de point de comparaison mais j’ai apprécié ce qui m’a été proposé.

J’ai pu discuter avec une des gérantes de l’enseigne et visiblement il est prévu qu’un point de vente ouvre sur la Savane à Fort de France. J’attends ça avec impatience.

En attendant, vous pouvez commander vos tacos sur le site : www.tacoloco.fr / appelez au 0696 408 678 pour plus de précisions (je vous conseille d’appeler).

« On se rencontre toujours deux fois »

Proverbe mexicain ; les proverbes et dictons mexicains.

Et si on allait manger au Harold’s?!

Lisez cet article en cliquant sur le lien ;):

http://pasbesoindavoirfaimpourmanger.com/le-harolds/

Douce Marie-Galante

Février 2018, le carnaval vient de se terminer, je suis lessivée, j’ai une semaine de vacances… Je reste ou je pars ?

JE PARS !!! Direction Marie-Galante et les Saintes pour un petit voyage de 5 jours…

Un voyage ça s’…improvise !
Je me suis décidée à partir à Marie-Galante sur un coup de tête. J’avais prévu une semaine de vacances après le carnaval, histoire d’éviter d’arriver au travail en titubant et en chantant tout haut le tube du carnaval 2018 en guise d’intro de la traditionnelle réunion d’équipe… Bonjour à tous, alors pour commencer faisons un… k…. pa palé… un point sur… pa palé… point sur les chiffres…. pa di ayen… de la semaine dernière… J…. 

Qui commence ?  han han !

A la base, j’avais prévu de partir à la découverte de St-Vincent et des Grenadines mais ce voyage s’est révélé un peu compliqué à improviser : voyage en solo pour la 1ère fois, conduite à gauche pour la 1ère fois, location de scooter pour la 1ère fois… Ca faisait beaucoup de premières fois… Et comme dit la chanson la première fois… 

Bref, donc me voilà 36h avant le départ en train de réserver billet d’avion, billet de ferry, nuits d’hôtel, studio airbnb eeeeettt…. mon scooter ! Le but étant de passer 4 jours à Marie-Galante et de terminer par 1 journée aux Saintes.

****Arrêtons-nous 2 min sur cette location de scooter. Il faut savoir que j’ai horreur de la moto et que je n’aime ni la vitesse, ni les sensations fortes. Je suis plutôt de nature peureuse mais je ne sais pourquoi j’avais envie de tester cette fois-ci !!! J’appelle donc Dingo Locations (vu le nom, c’était forcément pour moi), j’effectue ma réservation et je lui précise quand même que je n’ai jamais conduit de 2 roues motorisées de ma vie. Mais petit hic ! Pas convaincu le monsieur ! Il me propose de louer un vélo à assistance électrique… Seriously ? Je n’ai pas l’intention de revenir sans mes cuisses en Martinique. J’insiste donc et il me répond qu’il « aimerait me VOIR avant me le louer ». Ah ah ah ! Est-ce qu’il sera plus convaincu quand il me verra ? Certes, j’ai plutôt l’air d’une fille correcte mais je suis toute mince… Et avec le vent qui sévit à Marie-Galante, les probabilités que je m’envole ne sont pas négligeables…

C’est parti !
Je prends le vol Fort-de-France/Pointe-à-Pitre de 9h sur la compagnie Air Antilles Express. Le vol part à l’heure mais fatiguée, je m’endors rapidement ! Le seul moment où j’ouvre les yeux me permet d’apercevoir ma destination finale…

 

Marie Galante vue du cielComme par hasard, Marie-Galante ! Elle est déjà si belle, vue d’en haut !

On arrive avec un peu d’avance, compter 35 min de vol. Je récupère mon bagage rapidement vu qu’on était même pas 10 passagers dans l’avion. Et c’est parti pour l’aventure ! Ma copine Diane vient me chercher à l’aéroport et m’emmène à l’embarcadère de Pointe-à-Pitre situé à environ 20 minutes de l’aéroport.

J’avais acheté mon billet de ferry Pointe-à-Pitre/Grand Bourg (Marie-Galante) au préalable, sur internet. J’ai choisi de prendre le bateau de la compagnie Val Ferry parce que l’horaire m’arrangeait plus que celui de l’Express des îles.  Je me présente au comptoir de la compagnie pour récupérer mon billet et j’attends tranquillement l’heure du départ. Sur place, il y a une petite épicerie et une petite sandwicherie qui permettent de calmer les petites faims, mais pas grand chose pour les végétariens…. Ce sera donc chips et biscuits pour moi !

Ca y est l’heure de l’embarquement a sonné… Et là waouh ! Je m’attendais à une navette comme celles qui relient FDF aux Trois-Ilets en Martinique. Eh bien non ! Un gros et beau bateau, tout moderne, tout imposant est amarré en face de moi.

 

Avec ses 2 niveaux, le bateau compte plusieurs centaines de places, il est hyper propre, spacieux, lumineux ! Les fauteuils sont confortables, il y a des écrans de TV un peu partout, des casiers pour ranger les bagages… Je suis vraiment très agréablement surprise ! La traversée devrait bien se passer.

 

Je m’endors encore une fois assez rapidement (décidément, ce carnaval aura eu ma peau).

J’ai l’impression que la traversée est assez calme, à part peut-être 2 ou 3 creux un peu plus marqués. A moitié endormie, je zieute 4 papis en face de moi qui jouent à la belote et je me dis que la vie est belle et que ce séjour commence vraiment sous les meilleurs auspices !

Arrivée à Marie-Galante

Après une traversée d’environ 1h, je pose donc les pieds à Marie-Galante sous un soleil de plomb ! Une jolie fresque de Jimmy Sheikboudhou donne le ton : magnifique, authentique et rustique. J’aime !

 

De nombreux chauffeurs de taxi et loueurs de voiture attendent les passagers à la sortie avec leurs noms sur des écriteaux plus ou moins élaborés… Je recherche donc le mien avec enthousiasme, prête à bondir sur mon loueur de scooter. Au bout de quelques minutes, je constate qu’il n’est point là. Certes, il m’avait prévenu qu’il ne serait peut-être pas venu, mais moi aussi je voulais voir mon nom sur un bout de papier déchiré ! Je l’appelle et il rapplique illico presto, son bureau se trouvant à 2 min du débarcadère. Il m’emmène en voiture à son domicile où est garé le fameux scooter. Sur le trajet il me précise quand même qu’il est rassuré de me voir et que j’ai l’air d’avoir la tête sur les épaules ! (J’espère bien qu’elle y restera jusqu’au bout de mon séjour…) Enfin bon, l’heure est venue d’essayer THE MACHINE ! Après m’avoir donné quelques explications, il me propose de faire un petit tour d’abord dans son jardin.

Démarrage ok ! Equilibre ok ! Accélération ok ! Freinage ok ! Virage… heuuuu lol ! C’est normal de prendre autant de place pour tourner ?

Ah non c’est pas normal ? Ah j’ai quatre jours pour m’habituer ! Ah je me débrouille super bien pour une 1ère fois ! Ah ben heu tout va bien alors !

En fait, j’avais vachement peur ! J’étais fébrile, je crois même que je tremblais !

Et là, il me propose ensuite de faire un petit tour sur la route devant chez lui. Ah ouais… Vous êtes sûr ? Je m’élance, je fais mine de gérer mais je ne gère rien du tout ! Et en plus, il faudra que je fasse demi-tour !!! Allez respire ! Allez allez, tu peux le faire ! Bon, en fait, ça se passe plutôt bien et je m’applique pour mieux tourner en faisant demi-tour… Heu ben non… ça le fait toujours pas lol !

En tout cas, M. Dingo Locations, super gentil, rassuré et rassurant, me fait remplir les formalités pendant que je tremble intérieurement.

Allez, c’est le moment d’y aller ! Je cale mon gros sac à dos entre mes jambes, j’enfile mon sac et c’est parti pour l’aventure !!! Prions pour qu’il n’y ait pas de virage…

Après avoir vérifié mon itinéraire, je m’élance donc sur les routes marie-galantaises direction Capesterre (oui oui il y a bien une ville qui s’appelle Capesterre à M-G), là où se trouve mon hôtel.

Premières impressions
J’emprunte la route du Littoral car elle est moins fréquentée et je me dis aussi que j’aurai plus de chance de voir de jolies plages ! Je laisse rapidement Grand Bourg pour longer la côte et aussitôt dit, aussitôt fait ! J’en prends véritablement plein les yeux ! Une succession de petites maisons en bord de plage, de criques, de cabanes de pêcheurs, d’eaux turquoises, de poules et de coqs en liberté, de sable, de maisons, de criques… C’est beau ! C’est authentique ! Je suis émerveillée ! Et la sensation de liberté que procure le scooter vient sublimer ce moment de grâce…. L’air marin, le vent, les gens…. Je ressens la douceur de vivre marie-galantaise, l’hospitalité de sa terre ! A ce moment précis, je suis heureuse et fière d’avoir pris cette décision de partir en solo et à moto ! Je pense que je devais avoir mes dents dehors pendant tout le trajet ! J’avais envie de m’arrêter partout, tout le temps ! Mais les virages, que je ne gérais toujours pas, me rappelaient que j’avais quand même envie d’arriver à bon port rapidement…

Mais la beauté du paysage étant finalement plus forte que l’appréhension de la route, je finis par m’arrêter un peu avant Capesterre pour prendre quelques photos :

Bon bon, j’avoue tout n’était pas idyllique ! Les nids de poule et autre trous sur la route m’ont vite appris que c’est tout ton corps qui vibre quand tu fais le malheur de tomber dedans ! Et puis tu ressens vachement le vent ! Oulala, j’avais limite froid parfois malgré le soleil ! Mais ni le vent, ni les trous, ni les virages n’ont eu raison de ma détermination et c’est avec beaucoup de fierté que j’arrive saine et sauve à Capesterre, après environ 20 min de trajet.

L’hôtel Soleil Levant
Arrivée à Capesterre, je galère un peu avec les sens interdits pour comprendre comment monter jusqu’à l’hôtel. Je finis par m’arrêter pour demander mon chemin à l’épicerie qui porte le même nom que mon hôtel. Et là, en essayant de démarrer mon scooter pour repartir, il ne redémarre plus.. Partagée entre la peur, le désespoir et la honte (oui oui je sentais le regard des gens dans mon dos lol), je finis par appeler M. Dingo Locations pour lui faire part de la situation. Il m’assure qu’il m’a fourni le meilleur scooter et qu’il fonctionne très bien. En fait, en refaisant les étapes du démarrage avec lui par téléphone, je m’aperçois que le petit interrupteur « coupe moteur » était dans la mauvaise position… Oops !!! My bad ! Je le remets dans la bonne position et c’est reparti !!!! J’arrive à l’hôtel en 1 min et je récupère les clés de mon bungalow.

Wow ! L’hôtel est splendide !

 

Et mon bungalow est tout mignon, au milieu du jardin !

 

  

A la base, j’avais réservé une chambre dans le bourg même, au-dessus de l’épicerie car c’est tout ce qu’il restait comme disponibilité. Mais arrivée à l’hôtel, on me signale qu’il reste un bungalow disponible. On met le fait visiter et je craque ! C’est quand même mieux d’avoir la piscine et le petit dej sous la main plutôt que d’y monter en scooter… Booon, certes, le tarif de la chambre était bien inférieur (55€ vs 80€) mais les vacances ont trop bien commencé pour m’infliger une quelconque frustration dès le 1er jour !

Je m’installe donc dans mon charmant bungalow, je fais un petit tour dans les jardins de l’hôtel. Je découvre qu’il y a une boulangerie à l’intérieur de l’hôtel qui fournit à la fois le restaurant de l’hôtel et la boulangerie du bourg, en pains divers, viennoiseries, gâteaux, etc. Il y a également un spa qui propose une belle offre de soins et de massages (je n’aurai malheureusement pas le temps de tester). Il y a un enclos avec une dizaine de cabris et aussi des coqs et des poules qui eux, se baladent en liberté par contre. L’hôtel (en fait il s’agit plutôt d’une résidence hôtelière) est très bien entretenu. C’est un hôtel familial qui existe depuis 30 ans et tenu par des marie-galantais. Je leur tire mon chapeau !

 

    

 


Capesterre

Capesterre est une petite commune côtière située au sud-est de l’île. On y trouve 2 épiceries, une église, un bureau de poste, un stade de foot, quelques bons restos, de jolies plages et au moins 3 marchands de sorbet coco !!! N’ayant mangé que des chips et des biscuits jusqu’alors, je pars à la recherche de nourriture. Mais à cette heure-ci (15h30/16h), tous les restos sont déjà fermés. L’épicerie et la boulangerie, encore ouvertes, n’offrent pas d’options végétariennes. Je me résous donc à faire l’impasse sur mon déjeuner. Je mangerai bien ce soir !

 

Le ventre vide, je me dis qu’un petit sorbet coco ne sera pas de trop !!
Je fais la connaissance d’Arlety, une marchande de sorbet coco très chaleureuse et sympathique. J’en apprends plus sur Marie-Galante et plus particulièrement sur Capesterre. Arlety me fait part de son profond dépit concernant la politique (ou plutôt l’absence de politique) menée à Marie-Galante. L’état des lieux qu’elle me dresse est affligeant et me ramène à la réalité de la vie sur l’île : désertion des jeunes, mentalité archaïque, infrastructures insuffisantes, activités inexistantes, soutien quasi inexistant des banques envers les locaux qui veulent monter des projets, peu de volonté politique. Pourtant l’île présente plusieurs atouts, en plus de ses jolies plages, ses distilleries et ses moulins : zéro chlordécone, elle pourrait fournir une partie de la production maraîchère de la Guadeloupe, on pourrait y développer une agriculture biologique. La plage de Capesterre bénéficie d’une superbe exposition au vent et est protégée par une barrière de corail située suffisamment au large pour offrir un terrain de jeu incomparable aux kite surfers. De quoi devenir un spot international accessible toute l’année !

Après une demi-heure de conversation, c’est une Arlety dégoûtée et dont aucun des 3 enfants résidant dans l’hexagone n’a envie de rentrer, que je laisse sous son amandier… « Comment une île qui vous a vu grandir n’est pas capable de nourrir ses enfants ? »

Mon sorbet coco quoique délicieux, me laisse finalement un petit goût amer…

Je décide de remonter me poser à l’hôtel en attendant l’heure du dîner. Je repère une pizzéria à 2 min de l’hôtel, ce sera parfait pour ce soir ! Effectivement, je voulais vraiment trouver un petit resto proche de l’hôtel. N’étant pas encore très habituée avec le scooter, la conduite de nuit ne m’enchantait guère.

 

Du coup, vers 19h, j’enfile mes baskets (parce qu’il y a quand même des scolopendres hein et que jusqu’aux dernières nouvelles, j’ai très peur des insectes et autres êtres vivants non humains) et je descends à pied me prendre une pizza végétarienne. Bon, il faut savoir que la route n’est pas bien éclairée… Il y a des moments où je ne vois même plus le trottoir. Ce sont les phares des voitures qui me permettent de voir où je mets les pieds. J’essaie de ne pas laisser mon esprit céder à la panique (non Dominique, un criquet ne va pas surgir de nulle part pour venir sur toi… non Dominique, ce n’est pas parce que tu allumeras la lampe de ton téléphone qu’une sauterelle décidera de t’utiliser comme moyen de transport jusqu’à la pizzéria…). Et ça, ce n’est que pour l’aller…. Il va falloir gérer la même chose au retour ahah !

Bref, je commande ma pizza, je note l’accueil très sympathique des restaurateurs… et la rareté de la clientèle. Il n’y avait personne à part un couple qui sirotait une petite bière. Je récupère ma pizza rapidement et c’est parti pour la remontée vers l’hôtel. La pente est raide jusqu’à l’hôtel, mais je ne me souviens pas avoir marché aussi vite dans une montée ahahah ! Entre les hypothétiques insectes, l’obscurité de cette nuit sans lune et la faim… je me retrouve dans mon bungalow en un temps record !  Je mange ma pizza qui n’est vraiment pas terrible et je m’endors comme une masse peu de temps après.

Ce fut une journée longue, inédite, magique et prometteuse…  Merci pour tout ce que tu m’as déjà donné Marie-Galante !

 


Infos pratiques 😉

 

Ferry: 25€

Billet d’avion « Martinique – Guadeloupe »: 300€ A/R.

Et si on allait bruncher à… Brunch Ô Peyi

Pour lire l’article cliquez sur ce lien: http://pasbesoindavoirfaimpourmanger.com/brunch-o-peyi/

Cela fait déjà quelques semaines que j’avais envie de vous parler de mon expérience « Brunch Ô Peyi »…

En général, quand une expérience me plait, je me jette directement sur mon clavier dans le but de partager cette dite expérience.

On m’a parlé pour la première fois de ce concept il y a quelques mois peut-être en août ou septembre 2017. Curieux mais malchanceux je n’ai pu me procurer de places à temps.

Quelques mois plus tard, en janvier 2018, j’arrive enfin à obtenir le Saint-Graal. Le système est plutôt bien huilé : Une fois que vous voyez la publication sur leur Facebook, vous les contactez par mail en indiquant le nombre de personnes souhaitées. Quelques instants plus tard, vous recevez le mail de confirmation dans lequel il y aura un lien vous permettant de valider votre réservation en payant.

Le lieu vous est indiqué 24 heures avant.

Ce jour la, rdv « kay Gabou & Gaby » au Gros-Morne ! Si comme moi, vous ne vous souvenez pas de la dernière fois ou vous avez visité le Gros-Morne, levez la main !

20180114_103130

Une fois les ponts, les rivieres traversées, la boue évitée… Vous arriverez dans ce lieu somptueux et insolite, un petit mobile home aménagé, transformé, magnifié… j’imagine par les dits « Gabou & Gabie » pour nous accueillir. Tout cela en bord de rivière… Des tables et des bancs, le ruissèlement de l’eau pour nous apaiser. Un seul mot « Magnifique » !

20180114_12395920180114_120211

L’accueil ? Impeccable ! Des sourires, des bienvenues, de la joie et surement de la sincérité !

Le « traditionnel décor » de Brunch O Peyi » est planté. Comme sur les photos que vous avez forcement vu dans votre fil d’actu Facebook ou Instagram, la table est parfaitement mise. Oui… j’ai déjà l’eau à la bouche. Cet amat de burgers me fait de l’œil, les pancakes me « pssitent » tendrement. Je n’ai qu’une envie: que l’on sonne l’heure, le départ des hostilités.

20180114_104054IMG-20180225-WA0008.jpg

(merci pour la photo @MylèneMfi)

Désillusion ! Quelqu’un a décidé de nous pousser dans nos retranchements. C’est la que je comprends que BOP n’est pas seulement une expérience culinaire ! Là, on nous demande de faire connaissance avec des inconnus en leur posant des questions bien ciblées. Plus tard, il faudra faire le résumé de ce que l’on apprit sur cette personne devant une assemblée de bruncheurs et en créole s’il vous plait !

20180114_103801

Moi, j’suis bien tombé, j’apprends à connaitre Don Miguel… Top ! Je fais ma groupie ! Bref.

Une fois cet instant divertissant terminé (oui au final c’était divertissant et ça fait du bien de connaitre les gens avec qui nous sommes attablés) c’est la présentation du concept, des mets, du processus de fabrication des aliments, du travail fait par les petits producteurs pour que soient servis des produits de qualité.

20180114_111853

Entre colombo de poulet façon burger, dachinoto (risoto de dachine), gateau malélivé, pancakes au manioc et sa confiture maison… Vous serez servis ! De mon coté, je redécouvre que le patrimoine culinaire martiniquais est divinement mis en valeur  par Yadji, Samara et Adeline:

Ce sont eux les véritables stars de BOP. Ils détendent l’atmosphère, la rendent sereine, pleine de joie… Ils créent l’ambiance et c’est à nous, clients, de prolonger leur œuvre.

Mention spéciale pour le gâteau malélivé, les pancakes au manioc et la confiture maison !

Mes impressions ? Je suis surement resté bloqué à l’époque ou l’on ressortait d’un brunch en roulant ou en étant remorqué, tout cela, à un tarif moins important que les 40€ nécessaires pour  participer à l’expérience « Brunch Ô Peyi ».

Mais pour tout vous dire, l’expérience BOP m’a ravi. La spontanéité, le professionnalisme, la sincérité et la bonne humeur de nos hôtes a fait l’essentiel et devraient en inspirer plus d’un. J’ai senti que ces personnes étaient passionnées par ce qu’elles faisaient et c’est à mon avis le plus important.

La bouffe ? Bonne !  Nous savons bien que les produits présents dans notre plat sont de qualité (manioc, dachine , buns au giraumond etc), nous savons bien que l’équipe de BOP est « ecofriendly »  et que tout cela à un coût.

Une chose est sure c’est que j’espère les voir magnifier les mets antillais longtemps, très longtemps.

Je ne peux que vous conseiller d’y aller encore et encore!

Vous voulez les contacter?

Tel : 0696 343 879 – 0696 110 650

Mail: brunchopeyi@gmail.com

Facebook: https://www.facebook.com/brunchopeyi/

L’assiette & Ben

Et si on allait manger à « L’assiette & Ben »?

Lisez cet article en cliquant sur ce lien 😉 : http://pasbesoindavoirfaimpourmanger.com/lassiette-ben/

Cette phrase je pourrais la dire et la redire des millions de fois… Impossible de savoir pourquoi j’ai attendu autant pour écrire sur ce restaurant!

Je suis ceci dit content de constater qu’après toutes ces années, la qualité est encore et toujours au rendez-vous! Il est certain que le gérant de ce restaurant fait partie de ces personnes qui sont tombées amoureuses de leur métier et qui par conséquent leur est dévoué corps et âme.

Une fois à table, une fois bien accueilli… Oui parce que l’accueil fait partie des constantes de cet endroit! Vous aurez le choix entre plusieurs saveurs. Depuis toutes ces années je dois avouer que je n’ai guère innover. Toujours le même vieux et excellent « hambourgeois« ! Le classique au boeuf Angus a récolté tous les suffrages de la république de mon cœur et de mon estomac! Comment vous dire que tout est parfait dans ce burger! Notre hôte que nous appellerons « Ben », nous fait savoir que tout est fait maison dans cet établissement! Les Buns, les frites, le ketchup, le pain aux échalotes… Tout! Everything! Todo!

Regardez-moi cette petite merveille:

Hambourgeois

Et donc… Le bun fait maison de ce burger était léger, pas bourratif du tout, le steak haché savoureux! Une vraie Tuerie intergalactique! Et à vrai dire… Pour la première fois depuis longtemps, j’ai mangé mon burger avec des couverts… Ouais je sais… Shame on me! Mais la vérité c’est que je n’arrivais pas à toucher cette oeuvre d’art avec mes mains sales et irrespectueuses! La bonne nouvelle c’est que j’ai quand même mangé les frites avec les doigts.

Frites maison

De l’autre coté de la table nous avions le plat du jour… Un mix de ouassous et de viande de veau accompagnés d’un gratin de christophines. La aussi ce fut excellent! Viande tendre, crustacés bien assaisonnés et gratin de christophines plus que surprenant. Je dois préciser que notre hôte, Mr. Ben, a cédé à mon assistante (c’est un vrai kiffe de dire ça!!!!) les christophines qui lui étaient réservés. Cette dernière est allergique au parmesan et dans sa grande bonté Mr. Ben s’est sacrifié pour lui éviter une mort certaine!

Cote de veau ouassousnpasbesoindavoirfaimpourmanger

Pour le dessert, c’est le pain perdu qui a eu ma préférence! Comme d’habitude je tente une modification auprès de la personne qui s’occupe de nous. Oui, parce que ce pain perdu est accompagné de caramel et de glace vanille pacane… Tout ce que je déteste! Malheureusement, pas possible de remplacer le caramel par du chocolat! Allez! Je suis un aventurier, on va le tester tel quel!

Le pain perdu était très sérieusement excellent! Je l’ai pratiquement mangé sans caramel et glace. J’ai quand même goûté le caramel et j’ai failli me réconcilier avec, mais vive le chocolat hein! Je sais bien que la plupart d’entre vous adore le caramel… Vous allez donc kiffer!

« L’assiette & Ben » se trouve à la Zone Industrielle de Petite Cocotte à Ducos. Vous pouvez réserver au 0596 57 90 72. Ils sont ouvert du lundi au vendredi le midi et le vendredi et samedi soir.

Pain perdu sauce caramel

Pain aux échalottesSmoothie fruit de la passion Pasbeosindavoirfaimpourmanger

20180111_131736.jpg

Et si on allait manger au Bistrot d’en Face?!

On est mercredi 27 Décembre c’est les vacances il est 14h10, j’ai faim!

J’ai du mal à comprendre pourquoi sur une île touristique, il est si difficile de déjeuner après 14h… et pourtant… j’ai faim!

Après avoir essuyé plusieurs refus souriants et polis, un « bien sûr » chaleureux et enjoué à la question « bonjour peut-on déjeuner ? » est le bienvenu.

On nous fait patienter dans le petit salon le temps de préparer la table.

On peut donc refaire le monde sur le service continu et apprécier le cadre chaleureux et atypique.

Notre table est prête. Idéalement placée entre le bar et une fenêtre qui nous permet de jeter un coup d’œil sur le monde extérieur…

« On va vous apporter l’ardoise » … jusque-là tout va bien…

L’ardoise est là, posée dans un petit coin… Mais à quel moment a-t-elle atterrie là ?

Pas un « bonjour » pas une lecture de l’ardoise ? …. On se regarde, on réfléchit on rigole c’est bien ça l’ardoise a été juste déposée là!

Il est 14h30 j’ai faim …. On ne fera donc aucun commentaire et on va donc lire cette ardoise… elle ne m’inspire pas… en d’autres circonstances je serais surement partie… mais je le rappel, j’ai faim…

On interpelle le MONSIEUR au « bien sûr » enjoué qui prend le relais à merveille malgré le fait qu’il soit débordé. J’opte finalement pour les lasagnes de Marlin … un choix par dépit un peu par défaut (je ne suis ni viande ni fruit de mer…. Oui je sais ça limite les choix)

Je prends un verre de vin et observe le lieu. Le mélange vintage et moderne en fait finalement un lieu plutôt d’actualité, intérieur extérieur… au choix. Au fond là-bas, vu sur les cuisines où ça s’affaire…

Waaa !!!  Mon assiette est devant moi. Quelle belle portion ! ça sent super bon, la croute de mes lasagnes est dorée à point… Cette petite couleur caramel, cette épaisseur…

La première bouchée est divine et ce n’est pas seulement parce que j’ai faim !!

Par où commencer ? Onctueux, lisse, crémeux mais léger, goûteux, légèrement citronné…. Humm c’est trop bon !!! tellement bon que j’hésite à le laisser goûter !!!!  Après tout il a choisi   la brochette de poire de bœuf et ses frites maison. Poire de bœuf ?  Mais si ! le morceau particulièrement tendre que le boucher garde généralement pour lui… et je pense qu’il a compris pourquoi !!

Une deuxième, une troisième bouchée… Je confirme ma première impression c’est trop bon! Des lasagnes au Marlin je n’y aurai pas pensé. De bons morceaux pas trop cuits, un assaisonnement à point. Je distingue les oignons pays, probablement des graines de nigelles et même la tomate qui pourrait être soumise à débat y a toute sa place !!

C’est tellement bon que j’ai pensé stratégie ! J’ai commencé par la laitue qui habituellement pour moi fait office de décoration … oui comme ça je laisse le meilleur pour la fin !!

Je le reconnais j’ai eu du mal à finir mon assiette mais pas de gâchis !!! JE N’AI PLUS FAIM !!

Mon MONSIEUR au “Bien-sûr” enjoué c’est assuré de notre satisfaction et confort au cours de notre repas et nous propose maintenant les desserts.

Je n’ai plus faim mais si les desserts “maison” sont aussi bon que mes lasagnes…. Je veux bien négocier avec mon ventre et créer une petite place !

Négociation expéditive, j’opte pour la tartelette mirabelle !

Mon Dieu, je regrette presque elle a l’air tellement « mastoque » je ne vais plus pouvoir me lever de ma chaise….

Ma cuillère a du mal à sectionner la pâte qui me parait épaisse et sèche, néanmoins première bouchée…. Je ne sais quoi dire je n’ai pas d’avis… deuxième bouchée… hum c’est plutôt pas mal.  Pas trop sucrée, bon point garanti ! A ma grande surprise cette tartelette est très légère, la crème mêlée à la pâte fondent dans la bouche. On distingue bien le petit gout acidulé de ce petit fruit jaune.

L’association est superbement réussie !!!

Un café, de l’eau …. Lol je ne peux plus rien avaler !!!

Ah si l’addition peut être …. Je m’en sors pour moins de 30 euros rapport qualité prix je valide !!!

Pour un moment en toute simplicité et à n’importe quelle heure … n’hésitez pas rentrer dans le bistrot d’en face!

Bistrot d’en Face

Village Créole des Trois ilets

Service continu.

 

 

 

 

 

Et si on allait manger au Sens’As Food?!

Lisez cet article en cliquant sur le lien suivant: http://pasbesoindavoirfaimpourmanger.com/on-allait-manger-sensas-food/

On a tous cette amie vorace qui pense « bouffe » à peu près toutes les 3 minutes, qui ne sait pas cuisiner mais qui à toujours le flair pour dénicher les bons endroits ou manger…

Cette même amie m’envoya le message suivant il y a quelques temps:

  • « Ehhhhhh, je suis allée dans un ptit resto hier… Rien d’extraordinaire au niveau du lieu, mais au niveau de la bouffe, c’était trop bon!😋😋😋😋😋. ça s’appelle le Sens’As Food et il se trouve à Saint-Luce. Ils font des burgers, des fajitas, des wraps! Bref, c’était super bon! Si tu ne connais pas, c’est à tester, en plus ce n’est pas cher!😆😁😁😁 »

Il n’en fallait pas plus pour provoquer chez moi une irrésistible envie de vérifier tout cela. Direction Sainte-Luce pour découvrir ce que le Sens’As food avait à me proposer…

Dès l’arrivée dans les lieux, j’ai su que le service serait de qualité! Comme souvent dans les petits restaurants, c’est le patron qui nous accueille. Il nous a donné l’impression d’être importants simplement en faisant son service, en nous présentant les produits qu’il propose et tout cela avec le sourire. Agréable, plus qu’agréable en fait!

Sans suspens, les burgers auront nos faveurs:

Un avec un bun au piment doux, l’autre au gingembre.

20171201_211831.jpg20171201_211208.jpg

Le responsable nous offre une assiette de frites de patates douces, choqué que nous ne les ayons pas choisi de nous même😅.

Ces burgers sont excellents! Les buns sont moelleux et sont faits artisanalement! Le gout du gingembre est très agréable. Même constat pour le bun au piment doux. Le steak est de qualité mais dommage que les frites ne soient pas « maison » même si l’herbe ajoutée sur ces dernières leur donne pas mal de gout.

Après cette bonne surprise, je n’avais pas envie de m’arrêter en si bon chemin. Il fallait que j’essaie un dessert.

Ce sera fajitas sauce chocolat et boule de glace. Un peu mitigé sur cet instant sucré. Je n’y ai pas totalement adhéré! Mais peu importe, l’ambiance générale du restaurant m’a donné envie d’y retourner.

Accueil: parfait!

Repas: excellent (burgers)!

Facture: totalement abordable! Menu burger à 10,90€

Bref, allez y! Pour les joindre: 0696 39 69 37

20171201_215505.jpg

20171216_100636.jpg

20171201_204827.jpg20171216_112240.jpg

Et si on allait manger au Shell’s

Et si on allait manger au Shell’s ?!

Lisez cet article en cliquant sur le lien suivant: http://pasbesoindavoirfaimpourmanger.com/on-allait-manger-shells/

A vrai dire ce n’est pas la première fois que je vais manger dans ce restaurant. Il se trouve au bord de mer de Case-Pilote, non loin de l’église.

J’ai toujours été subjugué par le cadre de ce restaurant mais malheureusement pas par le service.

Presque un an après et plusieurs essais au Shell’s j’ai fini par être convaincu.

Techniquement cet endroit n’a besoin de rien pour briller. Son emplacement est parfait… Ou du moins le propriétaire a su rendre l’endroit exceptionnel.

Si vous avez de la chance, vous serez niché dans l’arbre à pain du restaurant… et là, le verbe chiller prendra tout son sens.

Pinacolada oncteuse, biere pression on flick (J’ai entendu des gens dire ça dernièrement) jusque là, tout va bien.

Le barman a assuré.

IMG_20171127_182105_196.jpg

 

Les plats eux, arrivent.

Ce que nous avons commandé

 

20171125_130420-1.jpg20171125_130415-1.jpg

 

Magret de canard – Burger – frites maison et poêlée de légumes. Je vais faire comme ci cette poêlée surgelée n’avait jamais existé.

Le burger lui, est énorme ! Les deux steaks dont on sent bien la qualité, sont confortablement coincés entre les tranches du bun  qui lui, n’est malheureusement pas artisanal. Les  frites maison attendent patiemment qu’on les mange, elles sont vraiment bonnes. La surprise est totale car ce repas fut parfaitement excellent. En plus du cadre, la bouffe du Shell’s me donne un plaisir certain !

Pas de dessert cette fois ci, il faut dire que les plats sont costauds. J’espère juste que la prochaine fois, je serai agréablement surpris par des desserts faits maison?

Si vous voulez bronzer, chiller, des matelas sont mis à dispostion.

Que dire de plus sur le Shell’s?

Le Shell’s est un très bel endroit, le nouveau barman assure vraiment même si le service dans l’ensemble n’est pas le meilleur qui soit. La cuisine y est vraiment pas mal, mais on peut regretter l’utilisation de produits industriels dans certains plats (bun du burger, poêlé de légumes surgelée etc.)

Je ne doute pas du fait que les responsables travaillent à son amélioration. Si nous écrivons sur ce lieu c’est parce qu’il nous a plu même si tout n’est pas parfait. Il contribue de plus à mettre en valeur la ville de Case-Pilote.

Leur Facebook: https://www.facebook.com/shells97/ – Pour réserver une table au Shell’s: 0596 66 37 11.

20171125_133226-1.jpg

Et si on allait manger à Crep’Hit!

Et si on allait manger à Crep’Hit !

Les crêpes c’est un peu comme le Canada : vous n’avez jamais entendu personne dire « Euh, ben moi j’aime pas le Canada ! » C’est exactement  la même chose pour les crêpes. Tout le monde aime les crêpes ! Non?

Direction la place des fêtes à Ducos. Cherchez le restaurant ou il y aura de la musique, de la bonne musique !

L’endroit est fait de bois, la cuisine et le bar sont au centre du vaisseau. La musique créée une atmosphère dynamique mais légère. La serveuse, souriante, contribue forcément à ce que l’on se sente bien dans les lieux. Les crêpes, elles, créent la surprise ou du moins non ! Il y a en une en particulier qui a attiré mon attention : la « chiquetaille de morue » ouais depuis « Sainte-Lucie » j’aime la morue !

Allez c’est parti : une chiquetaille de morue et une saumon !

Difficile de faire un poème sur des crêpes, mais la mienne était comme je l’avais imaginé : bonne!

Cette crêpe était bonne et je crois qu’en allant dans cette crêperie je cherchais à trouver l’erreur, je cherchais à tomber sur la crêpe qui m’aurait empêcher d’y revenir!

Mission totalement ratée… Cette crêpe chiquetaille de morue fut comme il le faut… Excellente!

Après ce raté, impossible de s’arrêter en si bon chemin mais là… déception ! Pas de crêpes avec de la sauce chocolat…

Sacrilège… ouais! Blasphème ! Mais on va quand même essayer  une crêpe au Nutella… Excellente pour ceux et CELLES qui aiment cette pâte à tartiner. La sauce chocolat m’a quand même manqué, je l’avoue. Mais cette crêpe était bonne elle aussi.

Pour tout dire, je ne me suis pas rendu à Crep’Hit avec beaucoup d’entrain mais une fois arrivé devant, plusieurs éléments ont changé la donne !

La musique : dancehall sans complexe. Bon, il y a eu du zouk aussi et j’adore le zouk !

Le service : la serveuse était souriante et aimable… On ne le dira jamais assez mais le service c’est la clé !!

La bouffe : de belles et bonnes crêpes !

 

Et vous, vous avez aimé Crep’Hit ?

Et si on allait à… Sainte-Lucie

Sainte-Lucie, le pays ou tu peux parfaire ton anglais tout en ayant le créole pour te rattraper au cas où tu serais vraiment nul!

A 20 minutes en avion de la Martinique cette île est le bon compromis pour rompre avec la routine sans pour autant se ruiner le temps d’un week end.

Billets d’avion + hotel 4 étoiles moins de 320€/personne. Le « Royal Saint Lucia Resort & Spa » semblait parfait sur le papier: pas trop cher pour le standing, bien situé à Rodney Bay en plein cœur de la partie touristique du coin. Hotel booké, une seule hâte: voir si les photos correspondent à la réalité! Dans les faits, l’hôtel est un peu vieillissant mais le ressenti est tout autre. En fait, il déchire! Les employés ont largement contribué à l’ambiance générale. Vous avez besoin d’un taxi? une réservation pour un restaurant? un conseil? ils gèrent!

 

Avant même d’arriver à LUCIA, nous n’avions qu’une idée en tête … Aller à « Spice of India« !!!

Spice of India PasBesoinDavoirFaimPourManger.com.jpg

Oui cet Indien, vous le connaissez! il est à Rodney Bay, juste à coté de « Baywalk Shopping mall »! Vous ne le connaissez pas? Ne bougez pas, je vais vous raconter.

La constante? Service et qualité des plats!

C’est le patron qui nous accueille comme toujours! Bel homme, plein de charme, accompagné de son fils de 2 ans peut être. Il sait que nous venons des Antilles françaises. Il lance quelques mots en français qui font évidemment mouche! Les serveuses, elles, suivent la tendance! Les sourires sont présents, les verres ne désemplissent jamais! Oui.. elles sont a l’affût du moindre contenant presque vide!

En entrée, « Samosa chat » et « Liver Fry Masala« . Les deux entrées ont du succès mais le somosa chat a ma préférence. A vrai dire, je préfère les pommes de terre sauce aigre douce et piquante au foie de poulet mariné frit. Euh… le Samosa c’est le truc de gauche hein!

 

On enchaîne tranquillement tout en étant déjà séduits par cette mise en bouche. La suite sera de l’ordre de l’orgie.

Sur la table du « Butter Chicken« , du « Lamb Rogan Josh« , du « Chicken Tikka Masala » et du « Lamb Moghulai Korma » accompagnés de riz basmati et de Garlic Naan! De l’agneau, du poulet, de la crème, du pain, des épices (le lamb rogan josh est très très épicé!)…

Que dire à part excellent?! Aller à Sainte-Lucie et faire une escale en Inde… Done! Budget: environ 34€/personne. (entrée plat boissons)

20171003_120210.jpg

 

De retour à l’hotel, le temps de se poser quelques heures tout en ayant la Friday Night en tête!

21h00, direction Gros-Ilet pour cette fameuse friday night! Ce n’était pas ma première mais il faut avouer que celle la avait un goût particulier. De la musique, de la bouffe et plein de personnes qui sont la pour s’amuser!

Friday Night Lucia PasBesoinDavoirFaimPourManger.jpg

Il y avait le choix au niveau des plats, brochettes de tout, jerk chicken etc. Mais ce soir là, nous n’avions qu’une idée en tête: LAM-BIS.

Je dois absolument vous donner l’emplacement de l’échoppe dans laquelle nous avons mangé ce lambis! Une fois dans la rue principale, allez jusqu’au ponton. Arrivez au ponton vous n’aurez que deux solutions: aller à droite, ou acheter du Spice dans le bar Guinness sur votre gauche. Nous avons fait les deux!

20171003_154540.jpg

Spice en main, nous nous dirigeons vers le lambis.

Une fois arrivés près des pare soleil jaune, nous commandons nos plats (30$ East Caribbean, environ 10€).

20171003_160923.jpg

 

Du lambis, de la salade de ti nain-morue, (la meilleure de l’Univers!), de l’Island Rice et de la salade! La tuerie du Week end!!!!!!!!! Je ne sais comment expliquer ce bonheur gustatif… Plein d’aliments connus, voir banals pour nous mais qui, grâce à cette femme, furent magnifiés!

20171001_192812.jpg20171001_192917.jpg

Après cette expérience « Local Food », il est important de prendre la vibe dans les rues de Gros-Ilet! Tour à tour on teste les bars. Le Irie Bar, Juste a coté de l’endroit où nous avons mangé, diffuse du bon son: Hip Hop, Dancehall, Reggae.

Au final, on se retrouve dans la rue principale… Les gens s’ambiancent. Les touristes se mélangent à la foule, les dancehall Queens montrent leur talent, le speaker, lui, s’égosille à chaque mix du DJ! Ambiance des beaux jours, pour une soirée magistrale!

Les deux jours qui suivirent furent du même niveau dans un style différent:

Petit tour à Castries

Taxis toujours aussi faciles à attraper. Le tarif? 2,25$ EC. On traverse le marché et on tombe sur le Frybar à l’angle de Cadet et Jeremie Street. Très simple à trouver.

20171001_193325.jpg

Les couleurs de la devanture sont belles donc tournée générale de cocktail!

20171001_193200.jpg

Deux Daiquiris, un « martinis Passion fruit » et un cocktail pas sur la carte (Pina, Passion fruit etc; Excellent!) cocktails super rafraîchissants. Le bar fait des « tapas » à emporter. Endroit plutôt sympa!

Un voyage sans mal bouffe ne peut être complet! Test du « Church Chicken« , un KFC local. Poulet frit à profusion sans extase particulière mis à part pour les sandwichs.

20170930_140926.jpg

Plus tard, de retour à Rodney Bay c’est le « Big Chef Steakhouse » qui aura nos faveurs!

 

Dès l’entrée le ton est donné. Le serveur nous accueille en français et nous explique le menu détail. Leur vin de Californie est magnifique!

Mention spéciale pour les ribbs et le steak « T-Bone ». Ce dernier était exceptionnel! Tendre, goûteux, énorme! Le seul bémol: les frites industrielles! Dommage pour un restaurant de standing. Budget: 65€/personne (entrée plat boissons) ouais c’est cher!

 

20171001_193846.jpg

Dernière journée, en mode farniente! Remise des clés à 11h00, départ de l »île à 20H00… Solution? Chiller en profitant de la piscine et de ses lits juste à coté du bar!

Le cocktails du jour? Strawberry Colada et eau de coco!!

 

 

Bref, petit week-end parfait à 20 minutes de la Martinique!

Et vous, à quoi ressemble votre week-end idéal?

 

« Le bonheur est contagieux: entourez vous de visages heureux 😉 »

Dominique Glocheux

20171002_221356.jpg

Et si on allait à… Singapour!

Singapour

En général quand on prévoit de faire un voyage, on fantasme pendant des semaines, des mois… J’ai toujours voulu visiter New-York, Trinidad, le Japon etc. Il ne m’était jamais venu à l’esprit de visiter Singapour. A vrai dire, cet endroit ne m’apparaissait pas comme le plus sexy du monde. Avec du recul, on s’aperçoit que chaque pays peut nous apporter quelque chose de nouveau, quelque chose de magique… Et celui la ne fait pas exception!

Cette histoire remonte déjà à 3 ans mais je vais vous la raconter!

La logistique

  • Le transport

Départ prévu pour le mois d’octobre. Dès le mois de Janvier mon billet « F de F/Paris » était pris (450€). Le mois de février était lui réservé au billet d’avion « Paris/Singapore » (700€), vol avec escale de 6 heures à Dubaï… Bon, on nous a dit de ne pas sortir de l’aéroport pendant l’escale mais nous, on fait toujours ce que l’on veut! A Dubaï on a vu ça:

Nous avons choisi Emirates Airlines et ce fut le grand luxe! Même en classe éco!  Je peux, sans trahir la réalité, dire que la classe éco de Emirates assure!

Arrivé à Singapore une fois la douane passée, il faudra juste trouver un taxi. Les chauffeurs de taxi à Singapore sont appelés affectueusement « Uncle ». La course est abordable si votre lieu de résidence n’est pas totalement excentré. Le MRT (Mass Rapid Transit) sera votre moyen de déplacement. Rapide, PROPRE (tout est propre à Singapour, tout!). Vous pourrez acheter une carte et la recharger quand votre crédit sera épuisé. Comptez environ 10-15$ singapouriens pour une semaine selon vos trajets. 1€ = 1.511 $ de Singapour

L’hébergement

Nous étions hébergés chez une amie dans le quartier de Tiong Bahru mais nous avons essayé le Pan Pacific Singapore. Hotel 4 étoiles! Environ 400€ la nuit … Il est important de se faire plaisir de temps en temps!

Chambre Pan Pacific Salle de Bain Pan Pacific 20141016_151514

Vue sur le Marina Bay Sand et la baie de Singapour:

20141016_161721

Room service please!

IMG_20170531_001123_802

L’ordre et la sécurité règnent à Singapour. La rigueur des asiatiques n’est pas une légende et le pays du Merlion ne fait pas exception. Tout cela pour vous dire que:

  • le trafic de drogue y est punit par la peine de mort (pas de différences entre la cocaïne et la marijuana).
  • les chewing-gum, oui les chewing-gum sont juste tolérés… et ce depuis peu! Vous pouvez en macher mais vous vous exposer à une amende si jamais vous les jetez dans la rue. D’ailleurs la vente y est interdite!

Si jamais vous y allez, renseignez vous pour savoir ce que vous pouvez faire OU PAS. Une chose est certaine c’est que ce pays est l’un des plus surs au monde. Le taux de criminalité est extrêmement bas. Passons donc aux choses sérieuses…

1. La bouffe 😀

J’ai testé deux spécialités de Singapour: Black Pepper Crab et le Chicken Rice. Bon en fait mes assistants (j’ai toujours revé de dire ça) ont testé le crabe (je suis plus ou moins allergique aux fruits de mer… ça dépend des périodes).

Direction ChinaTown au Momma Kong’s. Le poivre noir avec lequel ils cuisinent leurs plats est excellent. Même si je n’ai pas pu manger un crabe en entier le gout et les épices y étaient. Visuellement c’est très appétissant ce met est accompagné de riz et de mantou (pain asiatique en général frit, se prononce « mantao ou mantô », je travaille toujours mon acccent!) Le « black pepper crab » ressemble à ça: (oui je sais la photo est floue!)

IMG_20170531_003152_985

Voila donc le tour du « Chicken rice« . Plat local traditionnel, il ne m’a pas fait vibrer mais je pense surtout que je n’ai pas été à la bonne adresse… Vous aurez ceci dit le choix entre le « Chicken Rice » avec du « roasted pork » du canard ou bien sûr du poulet ! Environ 2€.

20170718_203102

Le plat qui suit n’est pas du Chicken Rice mais j’avais kiffé ce plat! Tellement aimé, que je ne me souviens plus de ce que c’était.

20141014_210753

Nous avons passé notre temps dans les food court (je pense que notre « Food Circus » s’est beaucoup inspiré de ces derniers).

Dans un Food Court vous trouverez de l’asiatique et du « western ». Vous pourrez aussi trouver du jus de canne, de l’eau de coco, des citronnades … Notez bien qu’une boisson sans glaçons coûtera plus cher que la même boisson avec glaçons.

2. Les attractions

Voici la partie qui m’a le plus plu. En semaine, il fallait donc récupérer du décallage horaire (quand il est 19h en Martinique il est 7h00 à Singap), faire des mamours aux amis que l’on a pas vu depuis longtemps et le plus important découvrir la ville, le pays !

 Les bars

Les bars rooftops sont ma nouvelle lubie. Il y en a un que j’ai particulièrement aimé : le Me@OUE. Juste en face de la baie, il vous offrira un spectacle magnifique. J’ai été émerveillé par la sophistication des lieux et surtout par la vue. Au Me@OUe voici le spectacle auquel vous aurez droit: Marina Bay Sand, Opéra de Singapour, Singapore Flyer.

IMG_20170720_200358_091

Le Skybar du Marina Bay Sand (l’hotel en forme de bateau) est plutot pas mal! Si vous n’aimez pas la foule, les files d’attente, ce bar n’est pas pour vous. Ceci dit, la vue y est exceptionnelle et comme pour le Me@OUE, la vue de cette baie lumineuse fait toujours son effet.

Restaurant et SkyBar Cé La Vi Mariba Bay Sand5

Petite Astuce: Allez-y pendant la semaine (mercredi exclu), il y aura moins de monde et l’entrée sera gratuite!

Si vous aimez les sensations fortes je vous propose l’ascenseur de « l’Altitude« ! Accessoirement, une fois arrivé en haut autant rentrer dans le bar hein… Ce rooftop à 360 degrés est sur la plus haute tour de Singapour. Bien évidemment vous prendrez un « Singapore Sling » de ma part. (cocktail national de Singap)

 Safari Night!

On a tous déjà été dans un zoo. Mais est ce que vous avez déjà fait un zoo pendant la nuit? Tout de suite les choses prennent un tout autre sens. Le principe du Safari night est simple: une partie de la découverte sera faite en petit train et l’autre a pied. Entre les yeux des hyènes qui brillent dans l’obscurité, les rugissements des lions vous serez servis. La nuit, vous n’avez plus du tout la même confiance en vous. Savoir que vous êtes entourés d’animaux sauvages… dans l’obscurité, est une sensation particulière. Je vous invite à y aller. Tout le long du parcours j’ai eu de l’appréhension… « Et s’ils avaient mal fermé la grille du tigre, on fait comment? »

Sentosa Island

Comme son nom ne l’indique pas Sentosa est une ile, bordée de pétroliers… Sentosa est pleine d’activités simples mais gravement efficaces. Vous prenez une descente avec des virages,  des « karts » sans moteurs, des casques et vous ferez le bonheur de tous ceux qui aiment les sensations fortes. Vous aurez de quoi vous occuper, entre l’aquarium et les « paillotes »  en bord de plage Sentosa vous offrira de quoi vous divertir.

Après avoir la vue la plage de Sentosa j’ai ressenti un sentiment de fierté… Les nôtres n’ont rien à leur envier.

Sentosa Island Singapore

Ceci dit pour une île aussi petite (plus petite que la Martinique) son degré de développement est spectaculaire (revoir le programme de terminale, 4 dragons d’Asie du Sud -Est). Voila une photo du fameux Merlion, emblème de Singapour:Merlion Singapore

3. La promenade

J’ai beaucoup aimé me promener de jour comme de nuit dans cette ville. Quand on évolue dans les grandes villes on a parfois cette impression d’insécurité, cette vision des rues sales… A Singapour, les rues sont constamment nettoyées, le métro propre et les gens disciplinés. Allez à Marina Bay, Orchard, Chinatown, vous aurez ce sentiment de sécurité pratiquement partout à Singapour. Vous croiserez surement cet homme à Marina bay:

Le Penseur Singapore

Little India m’a un peu moins fait rêver, les rues sont beaucoup moins bien entretenues, j’ai eu parfois l’impression de ne plus être dans le même pays. Autre fait marquant, le regard des hommes indiens quand ils croisent une femme… Insistant, peut être un peu dérangeant. L’état des rues, l’impression de saleté de Little India est surement du au fait qu’à Singapour la population d’origine indienne est souvent défavorisée. Les meilleurs postes sont réservés aux singapouriens (majoritairement chinois) et aux occidentaux. En tous cas, à coté de Chinatown j’ai pu voir ce magnifique temple Hindou:

Temple Hindou Singapore

4. Les Clubs

Le samedi soir, si vous voulez faire la fete, direction Clarke Quay. Si vous cherchez une boite de nuit, je vous conseille le F.Club. La programmation est internationale, de plus vous verrez bien que la-bas, le noir est tendance, le noir a la classe. Certains viendront juste vous serrer la main, d’autres viendront danser avec vous. Tout cela avec respect (C’est vrai que mes potes et moi on assurait niveau danse 😉 ). Je n’y ai vu aucune offense.

Petite anecdote, lors de ce séjour, à chaque fois que nous croisions un noir, on se tcheckait! genre « ouf, jsuis pas le seul à Singapour! »

Si le F. Club ne vous excite pas… Pas de problèmes, vous aurez le choix!

A la sortie du club, Vous risquez de galérer pour trouver un taxi (trop de monde)!

Voila c’est tout pour aujourd’hui. Je ne vous ai évidemment pas parlé de tout. Malheureusement, je suis reparti de Singapour avec quelques regrets. La fatigue et le décalage horaire aidant, certaines choses n’ont pas été faites en profondeur le « Garden By The Bay » par exemple:

20141016_225124

Ce pays n’est à première vue pas le plus sexy mais je peux vous garantir que vous serez dépaysés et qu’il y aura forcément quelque chose qui attirera votre attention. J’y retournerai forcément. De tous les pays que j’ai pu visiter celui ci est pour moi celui qui m’a permis le plus d’ouvrir mon esprit et cela même si cette contrée reste très occidentale.

Je ne sais pas encore ou nous partirons au prochain billet mais d’ici la prenez soin de vous et voyagez bien 😉

Ps: Rester, c’est exister mais voyager, c’est vivre.

Georges Brassens

Et si on allait manger au restaurant… Les Arômes!

De plus en plus de personnes parlent de ce restaurant autour de moi. Il n’en fallait pas plus pour susciter mon intérêt! Aujourd’hui, direction le restaurant « Les Arômes » au Carbet! Vous ne savez pas ou il se trouve? C’est simple… Cherchez la maison orangée!

L’accueil est souvent un gage de qualité… Et la ça commence bien. La responsable nous accueille avec le sourire. On patiente quelques instants, juste en face d’une vitrine pleine de desserts… Hum, le ton est donné! Ils ont compris comment m’appâter!

Une fois en place, carte en main… L’unanimité se fait entendre sur l’entrée! Ce sera « rillettes de marlin » pour tout le monde. L’unanimité n’est belle que si le résultat est à la hauteur des attentes… Ce marlin (et ses rillettes) était merveilleux! Ah… Doux euphémisme! #Tuerie😱😱

rillettes de marlin, restaurant les ArômesIMG_20170619_120318_896

L’entrée était pleine de promesses, mais combien d’entre nous ont succombé aux promesses d’instants forts, bourrés d’émotions, d’instants désinhibants annonciateurs de lendemains couleur arc en ciel… Tout ça pour être déçu?!

Heureusement, ici, nous n’avions pas affaire à de beaux parleurs! Sur notre table un « pavé de loup des Caraïbes et sa crème de piments végétariens » et des « côtelettes d’agneau et son jus aux herbes fraiches« .

IMG_20170619_121013_803Côtelettes d'agneau, restaurant les Arômes

Les lentilles, la poêlée de légumes, l’aubergine et le gratin de bananes jaunes se mariaient bien. Je voudrais revenir sur l’aubergine! Il y a des gens qui mangent ça? En vérité, ce n’est pas mon légume préféré… En fait, je déteste ça! Et la pour le coup, même si ce n’était pas l’extase (les goûts et les couleurs hein), j’ai pu redécouvrir et apprécier ces saveurs. Mention spéciale pour le gratin de bananes jaunes et les cotellettes d’agneau… 😋😱😍

Les Arômes… Quand vous y êtes, vous avez un peu l’impression d’etre à un déjeuner familial… Imaginez, vous êtes chez Tatie Marie-Hélène, l’endroit est convivial bien évidemment, les visages souriants et familiers, la bonne humeur est présente. Il fait un peu chaud malgré les ventilateurs et brumisateurs. Mais ce qui vous frappe le plus c’est que le repas est excellent! La, vous vous rendez compte que vous êtes dans le cadre chaleureux du restaurant « Les Arômes »… Magnifique! Kiffant!

côtelettes d'agneau, restaurant les Arômes
côtelettes d’agneau, restaurant les Arômes

Vous attendez surement que je parle du dessert …

Dire ce que je vais dire va surement compromettre l’existence même de ce blog pasbesoindavoirfaimpourmanger.com  oui c’est bien le nom du blog … Mais je n’avais plus de place! Impossible pour moi de prendre autre chose ce jour la!

Mais ne vous inquiétez pas, la mise à jour arrive très bientôt 😉

Parce que oui, j’y retournerai et je crois que vous devriez y aller vous aussi. La cuisine de cet endroit a fait fleurir mes papilles! Oui fleurir parce que le restaurant s’appelle « les Arômes », l’arum est une fleur tout ça tout ça… hum bref 😅! C’était excellent!

Vous pouvez réserver au 0596 624 322

restaurant 1001 brindilles

Et si on allait manger au… 1001 Brindilles!

Apparemment, elle y est dès 6h00 du matin. Et de 6h00 du matin à 11h30, elle travaille, elle cuisine les plats qu’elle nous servira de 12h00 à 15h00. A 11h30, elle est rejointe par Maryse, qui la remplace en cuisine tandis qu’elle chausse son plus beau sourire pour accueillir sa clientèle. Elle, c’est Emilie, la gérante du restaurant « 1001 Brindilles » et je crois bien qu’elle a ensoleillé ma journée grâce à ses plats végétariens!

IMG_20170622_153518_888

Je ne suis toujours pas adepte de cuisine végétarienne comme je vous le disais déjà dans cet article mais je crois bien pouvoir sacrifier un jour de viande bien grasse par semaine pour manger des plats comme ceux la!

Voila ce qu’il y avait sur la carte ce jour la:

20170622_130353

Deux thés glacés (Hammam & Ikebana) et quelques minutes plus tard, les fraicheurs 2 (sans gluten) et 3 étaient sur la table.

Dans la fraicheur 2 il y avait de l’aubergine farcie – riz au curry et au raisin sec – Tortilla aux champignons.

La fraicheur 3 était composée de salade de marlin fumé – Pommes de terre au four – Tatin de carottes caramélisées.

IMG_20170622_152238_050
restaurant 1001 brindilles
IMG_20170622_152518_614
Aubergines farcies – Tortilla aux Champignons – Riz au curry et aux raisins – Restaurant 1001 brindilles
IMG_20170622_152035_083
Restaurant 1001 brindilles
IMG_20170622_152402_172
Salade de Marlin fumé – Pommes de terre au four – Restaurant 1001 brindilles

C’est difficile à dire mais la viande ne m’a absolument pas manquée dans ce repas. Je ne fais absolument pas l’apologie des plats « Vegan » mais force est de constater que de temps en temps ça peut faire du bien de manger différemment.

Les plats étaient absolument bien assaisonnés, j’ai adoré la salade de marlin fumé, les pommes de terre au four et plus surprenant les aubergines farcies! 😱

Arrivé à ce point, je ne pouvais pas m’arrêter en si bon chemin… Tous les plats et desserts sont faits maison, alors autant y aller à fond!

Le chocolat blanc au coeur de l’Amadeus était ce qui faisait la différence entre les deux fondants. Et j’ai adoré ce gâteau, c’était violent, mais vraiment!😍

La tarte au citron était bonne, pas très acide (moi je la préfère acide) mais bonne voir excellente pour ceux qui la préfère équilibrée. Tout est fait maison aussi pour les desserts… L’extase en fait!

IMG_20170622_153420_013
Fondant au chocolat restaurant 1001 brindilles
IMG_20170622_153245_534
Tarte au citron restaurant mille et une brindilles

Ah la la… 1001 Brindilles se situe à Didier à Fort de France et vous pourrez réserver au 0596 71 75 61 🙂

L’accueil, la bouffe, le lieu … bon les places de parking sont limitées 😑 mais la perfection n’existe pas en ce bas monde hein😏!

Bref, allez-y, je suis persuadé que vous kifferez. 😊

Et si on allait manger à… La Villa Factory!

La Villa Factory😱! Un lieu d’exception! A mon avis l’un des meilleurs restaurant de la Martinique! Le monsieur qui nous reçoit s’appelle François-Xavier, c’est le responsable, le propriétaire et quand il vous accueille on sent, on ressent qu’il n’exerce pas un métier, il vit sa passion!

Dans mon imaginaire, un restaurant gastronomique devrait ressembler à ça. Lui, (Francois-Xavier), estime que son établissement est tout au plus un « bistronomique »… Une chose est sure, c’est que ce soir la je me suis rapproché autant que faire se peut du paradis.

IMG_20170603_114317_632

Ici, le vin est à l’honneur! Vous ne vous y connaissez pas en vin? Moi non plus, mais F-X (ouais, c’est mon pote maintenant!😎) vous aiguillera en fonction du plat que vous choisirez! Et quand je dis qu’il vous aiguillera, c’est qu’il viendra avec toutes ses bouteilles sur votre table afin de vous faire essayer ce qui pourrait correspondre le mieux à votre palais!

Je ne suis pas adepte de vin rouge, mais celui la m’a complètement fait rêver!

IMG_20170603_114203_541

Émerveillé par sa courtoisie et son accessibilité j’en oublie presque l’arrivée des plats!

Ce soir c’est toast de mozzarella et grison en entrée, filet de loup caraïbe en croûte de manioc crème basilic mousseline aux piments doux, Pluma ibérica mousseline de christophine au curcuma en plat de résistance.

Le décollage se fait donc en douceur avec les toasts de mozzarella et de grison.

IMG_20170603_114355_799

Les plats arrivent, leur présentation est sobre et le fumet qui se dégage a quelque chose de sensuel, quelque chose d’attirant, d’excitant! Bien que ce ne fut pas mon plat, le filet de loup caraïbe captiva toute mon attention! Le croquant de la croûte manioc et le gout du poisson se conjuguèrent parfaitement!

IMG_20170521_143806_144

Quant à la pluma ibérica, pas de surprises, elle était excellente! La mousseline de christophines au curcuma m’a achevé! J’ai toujours eu un problème avec les christophines plus jeune… Et aujourd’hui je me demande pourquoi!

IMG_20170523_194341_250-1

Le clou du spectacle fut bien évidemment le dessert! Quand vous êtes gourmand, vorace, vous savez déjà ce que vous allez prendre en dessert avant même de commander les apéritifs… La mousse Chocolat-spéculos caramel beurre salé, m’a fait de l’œil, du rentre dedans, des appels de phares avant même que je n’ai la carte en main! La chaire étant faible… Cette mousse fut amenée sur ma table et s’offrit en sacrifice… Et quel sacrifice!😱

Le tout fait maison

IMG_20170523_193649_048-1

La « Villa Factory » est une expérience qui vaut d’être vécue… Dans un idéal incroyablement utopiste, j’aimerai que tous les restaurants soient comme celui la. Ressentir de l’amour dans l’accueil, dans la présentation des vins, des plats et des desserts. Voir les yeux du proprio briller quand il vous parle de son chef, de son équipe, de son parcours. Sentir que la restauration est sa passion et voir tout cela se matérialiser pendant le repas. J’aimerai que cela ne soit pas une utopie…👐

Vous l’aurez compris, j’ai aimé cet endroit, l’atmosphère qui s’y dégage, le service, les plats. Cela vous marque de voir un responsable raccompagner tous ses clients à la porte, en discutant avec eux…

Je me suis abonné au site pour recevoir la newsletter: http://www.villafactoryrestaurant.com/

Vous pouvez ausSi réserver au 0595 56 38 56

Ce restaurant est ouvert tous les jours midi et soir sauf le dimanche, le samedi il est ouvert uniquement le soir.

Bref, I love you Villa Factory!❤

Ps: la carte change régulièrement et il y a des formules⬇

IMG_20170612_115619_623IMG_20170523_193230_415

 

Et si on allait à la… Barbade!

Ahhhh la Barbade! Le pays de Rihanna, l’un des pays du Crop Over et j’en passe!!! Barbados here i come!!!

IMG_20170531_171141_163

C’était en 2014, fin mai début juin très exactement… Et aujourd’hui encore, j’ai quelques regrets sur la façon dont s’est déroulée ce voyage. Dans l’ensemble il n’y a pas eu de soucis majeurs mais quand je retournerai à la Barbade je prendrai les dispositions suivantes:

  • Louer une voiture: il y a des taxis partout, un peu à l’image de ce que l’on voit a Sainte-Lucie. Mais à mon avis, ce n’est pas un luxe d’avoir son véhicule et de pouvoir se perdre à travers cette belle île.
  • Mieux préparer le voyage: il est toujours bien d’avoir quelques adresses en tête ET ensuite de se laisser guider par la vibe ambiante, flaner.
  • Ne pas trop se bourrer la g***le: c’est cool d’être en vacances et de pouvoir profiter des joies de la boisson mais trop boire quand on est à l’étranger a pour conséquences des lendemains difficiles. Et avoir la gueule de bois pendant toute une journée… Vous fait perdre une journée! Si vous êtes la pour 3 jours, je vous laisse faire le calcul.

Voila les raisons pour lesquelles ce voyage n’a pas été le meilleur de ma vie.

Passons donc aux choses sérieuses!

Billets pris directement sur le site de la compagnie aérienne la LIAT: environ 160€ A/R départ de Martinique. Après vérifications, 3 ans plus tard nous sommes sur les mêmes tarifs à quelques euros près.

L’hôtel? « Infinity on the beach« , à St Lawrence Gap. Le bâtiment venait d’être rénové, ce n’était pas un 5 étoiles mais la suite était spacieuse avec une vue mer exceptionnelle. Tout cela au prix de 300€ pour 2 personnes (3 nuits). Depuis, malheureusement les prix ont presque doublés.

IMG_20170520_204742_229IMG_20170531_171043_119

Le bar de l’hotel fera surement l’affaire si vous n’avez pas envie de bouger. vous serez pratiquement sur la plage de Dover, et une multitude d’activités s’offriront à vous! Voile, jet-ski, surf etc.

IMG_20170602_110351_004

La vie nocturne à St Lawrence Gap est épicée!

J’ai particulièrement apprécié le « Old-Jamm Inn« ! le concept est simple: un bar, des snacks, et de la musique LIVE! Les musiciens viennent parfois à vous! On sent bien la chaleur du lieu, il y a 3 ans en tous cas, le groupe en prestation était dans le partage et c’était magique! Du reggae, de la soca, de la pop, du zouk…Hum, vous kifferez!

En face du « Old Jamm Inn », si vous aimez la bouffe indienne, je vous conseille, je vous recommande, je vous supplie d’aller au « Apsara Samudra« ! Je ne suis pas sur qu’ils fassent mieux en Inde! Explications: le lieu est cosy, plus que sexy! Une déco de ouf, ambiance tamisée… Jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que vous êtes au bord d’une falaise!😱😱😱😱😱

Techniquement c’est beau hein, mais voir les vagues s’écraser sur un pan de falaise en érosion, moi je trouve ça flippant!

Bref, allez-y! Les tandoori, riz parfumés et tous leurs copains vous attendent!

IMG_20170531_171700_911

IMG_20170531_185943_956

Toujours à St Lawrence Gap, si vous aimez la viande grillée, essayez l’Harlequin. Le T-Bone steak était merveilleux, les onions rings, les tomates et les champignons essayaient de lui voler la vedette… Mais c’est bien l’ensemble de l’assiette qui a fait son effet.

IMG_20170531_214518_304

Ahhh la Barbade… Bien-sur j’ai fait l’impasse sur le « fish market », « Harrison’s caves » et d’autres sites encore, mais avec du recul je n’ai pas de regrets car rien ne m’empêche d’y retourner!

J’aurai aussi pu vous parler du Harbour Lights, ce nightclub qui passe tous types de musiques. Vous paierez l’entrée (environ 20€ à l’époque), ensuite ce sera open bar! Vous pourrez faire la fête sur le sable! La musique est internationale et caribéenne !

Je suis passé devant le Sugar, une boîte de nuit à St Lawrence Gap, elle avait l’air de bien marcher! D’ailleurs juste devant, il y avait une dame qui vendait des burgers 😁😁, eux je les ai testés et ils étaient pas mal et pas chers! La bouffe que l’on vend à 3h00 ou 4h00 du matin, à la sortie de boite est TOUJOURS bonne!

Bref, allez découvrir la Barbade et faites mieux que moi (ça ne sera pas difficile)!😑😅

Dites moi, vous avez aimé la Barbade?

« Si tu n’as pas étudié, voyage. »

Rivarol

Et si on allait manger au… Case Coco!

Sainte-Luce… Sainte patrie du Lambis en Martinique! Quand on me dit « Sainte-Luce » je pense forcement aux restaurants du bord de mer qui proposent entre autres mets, le précieux mollusque. Mais cette fois-ci, il fallait casser les codes, changer d’horizons, aller la ou on ne va pas!

Direction le « Case Coco« , toujours au bord de mer, à Sainte Luce… Et force est de constater qu’il n’y a que moi qui crois casser les codes puisque le restaurant est bondé! il faut réserver pour y aller… Un mardi soir 🤤! J’étais apparemment le dernier à ne pas savoir que cet endroit en valait la peine!

IMG_20170510_085331_323

Encore une fois, je me suis trompé… Minute flagellation terminée, parlons du lieu!
L’accueil? PARFAIT!!! Le gérant vient nous voir, avec le sourire, nous demande de patienter tout en nous souhaitant la bienvenue. Il y a des lieux, des endroits qui vous séduisent comme ça, l’air de rien… Et « Case Coco », en fait clairement partie!

Ambiance Saint-Tropez (non, je n’y suis jamais allé, mais c’est l’image que je m’en fait), musique lounge, le lieu est bien éclairé, la déco simple et efficace!On commence en choisissant les apéritifs: un Américano et un Daïquiri Blue! Excellents! Ils étaient corsés et bien dosés… Si vous aimez les alcools au goût amer, l’Americano est pour vous! Premier kiffe de la soirée!

IMG_20170510_084557_115IMG_20170510_084652_085

C’est à l’unanimité que le magret de canard du Sud-Ouest « Rossini » à remporté les suffrages! Il sera accompagné d’une escalope de foie-gras, de potatoes maison et d’ananasss rôti (Ouais! Moi je dis ananaSSSE😎).

Comment vous expliquer que c’était magnifique? Non! Magique! Le canard cuit « à point », merveilleux, pas que beau à voir… L’ananas qui s’était inséré subtilement entre les tranches de magret amenait cette touche de sucre, cette dose de drogue nécessaire à tout camé, tout addict à la bouffe! Les potatoes, moelleuses, rondes, leurs courbes n’avaient qu’une volonté! Vous séduire! Et elles y arrivent, oh oui elles y arrivent🔞! Et à chaque bouchée, n’oubliez pas de tremper tous ces aliments dans le jus de viande et de les lier au foie-gras!

IMG_20170510_085429_832

Avant, pendant et après cet orgasme, le service fut parfait. Les serveurs dévoués, viennent voir si tout se passe bien, s’il vous faut de quelque chose. Normal, oui! Mais toujours appréciable! Tout cela contribue à la qualité de l’endroit.

Aahhh! c’est l’heure du dessert!

Tarte au citron déstructurée! J’aime bien que les classiques soient respectés. Mais la, cette tarte au citron était parfaite, oui, elle aussi. Hyper acide, hyper bonne! Le crumble s’émiéttait à peine mis en bouche. Le goût était au rendez-vous et ce dessert venait compléter de façon magistrale l’ensemble de l’expérience « CaseCoco »!

Là, je peux enfin dire que c’était une tuerie!!!! Une p*t**n de tuerie!😱😱😱

Cet endroit fut une très belle surprise, il vaut la peine d’être testé!

Le restaurant Case Coco se trouve à Sainte-Luce, au bord de mer et il faut apparemment réserver pour y aller: 0596 62 32 26

IMG_20170510_085047_199

Celui qui ne peut plus éprouver ni étonnement ni surprise, est pour ainsi dire mort: ses yeux sont éteints

Albert Einstein

IMG_20170518_113214_641IMG_20170518_113143_957

Et si on allait manger à… l’Otantik!

L’Otantik c’est un peu l’histoire d’une rencontre, la rencontre de deux êtres qui jamais n’auraient imaginé se fréquenter un jour… Jusqu’à ce que ce jour arrive! Et la… Bim!💓.

Nous avons tous été l’un de ces deux protagonistes, vous, moi, eux, tous!

Il n’y a pas eu de coup de foudre, l’Otantik fait mieux que cela! Il faut dire qu’il maitrise parfaitement l’art de la séduction. Ce restaurant a fait ce qu’il fallait pour que je sois attiré, pour que je m’amourache de lui de façon subtile et irrémédiable.

Dans un premier temps, il vous plonge dans un cadre idyllique 😱 sans que cela n’y paraisse:IMG_20170502_230116_558

Ensuite, l’air de rien, ses serveurs vous font essayer des choses que vous êtes censé ne pas aimer… Ce jus de goyave fait maison était magnifique! Onctueux, pas trop sucré, le gout authentique du fruit en définitive! Vous aurez littéralement l’impression de manger une goyave, une vraie, comme à l’époque pas si lointaine ou vous cueilliez le fruit directement de l’arbre en passant dans une petite rue de campagne…

IMG_20170502_230148_095

IMG_20170502_230228_029

Bien sur, vous êtes tous les deux différents, mais votre connection est forte car les points essentiels de votre relation sont la… Les burgers par exemple! Certes, il s’agit la, de poisson, de pain au curcuma mais il n’en demeure pas moins un burger accompagné de ses frites maison et de sa salade bio ( vous mangerez donc comme un porc tout en ayant bonne conscience 🙄)

IMG_20170502_230333_875IMG_20170502_230444_268

Le menu enfant pourrait quant à lui aisément convenir à un adulte! Brochette de poulet, frites maison, salade, riz, pois cassés… Tout cela vous ferait presque abandonner votre burger!

IMG_20170502_230524_223

La stratégie de séduction continue subtilement quand vous comprenez que vous ne résisterez pas à l’appel du dessert…😍

IMG_20170502_230554_469IMG_20170502_230640_065

Ce café gourmand a le mérite de chambouler les codes! De la glace passion sans lait, un gâteau « Amédé » raisin, pruneaux banane, un autre au cacao et mon préféré celui a la patate douce et au lait de coco.

Un peu à l’image de Kay Kadar, quand vous mangez dans ce lieu vous savez que des produits sains seront amenés à votre table et c’est surement l’un des premiers gages de qualité. Ici, le bio, le « fait maison » et le local sont apparemment privilégiés 😊… Et il y en aura pour tout le monde, végétariens, végétaliens, carnivores 🤔🙄

Le restaurant l’Otantik est à la rue Frantz Fanon juste avant la Poste, pour réserver appeler le 0696 08 40 26.

IMG_20170502_230258_855

Imaginez🙂:

Nous sommes dimanche, vous allez à la plage, une plage du sud, vous avez faim… Si vous êtes déjà à Sainte-Anne, n’ayez pas peur de vous arrêter à l’Otantik, à l’entrée du bourg. Vous serez bien reçu, vous mangerez bien, le cadre sera absolument exceptionnel et vous pourrez ensuite finir sur la plage des Salines pour voir ça:

IMG_20170426_175804_255

« Authentique: Dont l’exactitude, la vérité ne peut être contestée »

Dictionnaire Larousse.

Et si on allait manger au… Piment Sucré!

Piment sucré…🌶

Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant kiffé un repas! Et cela, du début à la fin!

Le Piment sucré m’a eu! Vous en ferez ce que vous voulez, mais il faut absolument que je vous parle du plat du jour de ce restaurant!

« Tartare de marlin cru ou mi-cuit, christophines et duo de légumes  Andouillettes sauce moutarde, pommes sautées et salade« .

Tous les choix se sont portés sur le tartare (qui m’a un peu rappelé le ceveche mangé à Puerto-Rico

Un cru et un mi-cuit, supplément frites maison et frites de patates douces!

IMG_20170424_144409_917

En attendant de me gaver (parce que c’est littéralement ce qui va arriver 🙄)… Je repense aux serveuses et je me dis qu’elles assurent grave! Rapides, efficaces, souriantes… Elles contribuent au rayonnement de cet endroit. S’il y a bien une chose qui ne change pas dans ce lieu, c’est le service!

Rêverie terminée! les plats arrivent… Sortir d’un rêve et voyager… Voila ce qui m’est arrivé!

Le mi-cuit et le marlin cru étaient exceptionnels, les christophines étaient meilleures que les frites maison… Naaan, je déconne! Mais elles étaient particulièrement bonnes, cet aliment fait partie des belles surprises de ce déjeuner!

Mais qui mange des christophines dans la vraie vie? Dénoncez-vous s’il vous plait! Pourquoi vous n’avez dit à personne que c’était bon?

IMG_20170424_143740_805Je me suis donc fourvoyé toutes ces années? Je suis passé devant tant de bonnes choses? Elles n’étaient pas trop cuites, elles étaient croquantes, elles étaient exactement comme il faut et le persil parsemé au dessus n’a fait que les rendre encore plus orgiaques!

Mais je vous ai dit que le poisson était exceptionnel? Le marlin cru était top! Le mi-cuit? cuisson parfaite, goût extra! Pfff… Le mec en cuisine a fait ce qu’il faut, comme il le faut

IMG_20170424_143648_916Respiration profonde… Il faut essayer de reprendre ses esprits! Mais curiosité oblige (voracité en fait), l’idée de prendre un dessert devient petit à petit un choix plus qu’envisageable… Et parce qu’on a pas besoin d’avoir faim pour manger, les choix se sont  faits tout naturellement:

Tarte poire choco-nutella et profiteroles!

Première bouchée… Cette tarte poire choco nutella m’a tué😱!! Le mix de nutella, de sauce chocolat, de poire et d’amandes est exquis! C’est le genre de ménage a 4 qui fait des étincelles… Chaque élément du quatuor vous donne tellement de plaisir que tous vos sens réagissent! Et ça tombe bien, car c’est exactement ce que vous êtes venu chercher!

IMG_20170424_143908_336

La profiterole se débrouille elle aussi admirablement! Elle est belle, ses choux, « fait maison », eux, sont pulpeux, dégoulinant de chocolat chaud et de glace vanille. Ces deux la ne demandent qu’à se mélanger…

IMG_20170424_144110_667IMG_20170424_204639_217-1

L’accueil et le service sont parfaits, le plat du jour, excellent! Les desserts déchirent!!! Alors quoi? Ce resto doit bien pêcher en quelque part! Le prix? 13,90€ pour le plat du jour… Il y a pire! 6.5€ pour le dessert… ça va, pour quelque chose d’aussi bon, fait maison, non?! 😍

Bref, allez y!

Piment Sucré est ouvert du lundi ou vendredi, de 12h00 à 15h00, l’adresse: Hauts de Californie au Lamentin.

Pour les joindre: 0596 50 13 12, il vaut mieux réserver 😉

IMG_20170424_144009_153IMG_20170424_144200_631

« Pas besoin d’avoir faim pour manger » 😉

Et si on allait prendre une caïpirinha au… Garage Popular!

Il y a 5 ans, si j’avais déjà créé ce blog, mon premier article aurait été sur le Garage Popular! C’est à cet endroit que j’ai bu et que je bois toujours la meilleure caipirinha de ma vie…

De la Cachaça, du sucre, des citrons et 2 pailles! Suffisant pour frapper aux portes du bonheur… Mais n’allez jamais au delà de 3 caïpirinhas… 3 c’est la limite absolue! Après 3 caïpi c’est fini!

IMG_20170413_074040_596-1

Bon, je vous l’accorde ce lieu est bizarre mais je m’y suis toujours senti chez moi. Même quand nous n’étions que 4 (le serveur, le patron, un pote et moi), je m’y sentais bien. Une caïpi à la main, un crusty « BMW » face à moi, de la musique funk, soul ou jazz dans les oreilles… Une tuerie!

IMG_20170420_232412_661

wp-1490629630448.jpg

20170308_221054

Aller au Garage Popular, c’est choisir d’explorer un univers bien particulier. Je n’ai vu aucun autre endroit lui ressemblant en Martinique ou ailleurs.

Le bar que j’ai connu à l’époque n’avait qu’une trentaine de places assises pourtant chaque semaine étaient organisés des évènements pouvant attirer plus de 150 personnes le temps d’une soirée. La rue était alors noire de monde et inondée de bières et de caïpirinhas!

Aujourd’hui, le Garage s’est agrandi mais en gardant son identité bien particulière. Même dans les toilettes…

IMG_20170421_094623_072

En fait, en y allant vous pourrez jouer aux fléchettes (C’est cool quand on est bourré 😅), boire à coté d’une moto tout en étant scruté par Staline, Kim Jong Un et John Lennon!

IMG_20170413_074223_306

IMG_20170413_074349_427

wp-1490629630395.jpg20170325_232756

Ce petit endroit est devenu grand en l’espace de quelques années… Et cela, dans tous les sens du terme.

Alors oui, le staff a en partie changé, et le Garage 1 est aujourd’hui accompagné du 2 et du 3 (dans la même rue, juste en face) mais l’esprit initial du Garage Popular est toujours présent. Les tarifs sont toujours aussi attractifs (la dose d’eau de vie aussi)… Avoir l’impression qu’on ne vous gruge pas a son importance!

Depuis quelques temps, ils se sont mis à diffuser de la musique Caribéenne… Depuis, ils frôlent la perfection!

Un bar au carrefour d’influences diverses, avec des soirées à thème ou vous pourrez manger et boire sans vous ruiner tout en discutant avec votre voisin que vous ne connaissiez pas la minute d’avant… Oui, le genre d’endroit qui vous fait voyager, et cela sans prétention!

Le Garage Popular se trouve à Fort de France, rue Lamartine (121) et est ouvert du lundi au samedi 😉

img_20170421_101448_658.jpg

« Soyez toujours sobre pour faire ce que vous vouliez faire quand vous étiez ivre. Cela vous apprendra à la boucler. »

Ernest Hemmingway

%d blogueurs aiment cette page :